mardi, 18 décembre 2018
 

Famine dans la corne de l’Afrique : mais à quoi sert donc l’Union Africaine ?

Voilà déjà plusieurs semaines que l’alerte est lancée à la communauté internationale et malgré les nombreuses réactions, seul le premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan a pris le taureau par les cornes en se rendant sur place avec son épouse et plusieurs membres de son Gouvernement. La Turquie a par ailleurs envoyé plusieurs tonnes d’aide alimentaire et a lancé un appel à la communauté internationale à se mobiliser. Pendant ce temps, les Présidents africains, si prompts pourtant à se mobiliser pour répondre aux appels des occidentaux semblent ne pas vouloir écourter leurs vacances ne serait-ce que pour faire semblant de réagir. Lorsqu’on fait un tour sur le site de l’Union Africaine, pas un seul mot sur cette tragédie africaine qui devrait pourtant être en première page. Les ONG africaines sont quant à elles aux abonnés absents. Faut-il attendre encore une fois que l’Union Européenne réagisse pour qu’enfin, les présidents ( avec un petit p) africains daignent enfin s’intéresser à ce qui se passe dans la corne de l’Afrique ?

Il faut donc remercier Erdogan et toute la Turquie qui vient de donner une leçon d’humanité au monde et à tous ces puissants qui ne cessent de réduire l’aide au développement mais avant tout ne faut-il pas maudire tous les présidents africains ainsi que l’Union Africaine pour leur peu d’humanité même à l’égard de leurs propres frères et sœurs mourants de faim et de soif ? Mais à quoi sert donc cette institution qui se fait appeler Union Africaine et qui n’est même pas capable de s’unir ni même de convoquer une réunion d’urgence lorsque 12 millions de ses membres perdent la vie ? Où sont donc les Wade, Zuma et autres super présidents si prompts portant à régler les affaires du monde en dehors de celles africaines sauf peut être pour défendre les visées impérialistes des pays occidentaux ?

Ce qui se passe en Somalie est bien plus grave que la crise ivoirienne instrumentalisée par la France et d’autres pays occidentaux, bien plus grave que la dette mondiale et qui n’est que le résultat d’un système inique qui affame les peuples, bien plus grave que l’affaire DSK dont on nous casse les oreilles à longueur de journée, bien pire que la chute des bourses mondiales ( d’ailleurs qu’elles se cassent toutes la gueule par terre, ce ne sera qu’un bien pour l’humanité !). Ce sont des millions d’enfants qui meurent en silence, des familles entières qui sont décimées non pas par la guerre ou quelques calamités naturelles mais à cause de la faim. Et nous sommes bien en 2011.

L’ONU a bien sûr déclaré la zone de la corne de l’Afrique en situation de famine mais ce qu’on attend d’elle, c’est qu’elle évite toute famine dans ce monde. Et pour cela, les solutions existent : il faut d’abord interdire toute spéculation sur les matières premières ; ensuite, il faut créer un droit universel à l’accès à la nourriture, un droit qui sera inscrit en lettres de sang dans l’enceinte même de l’ONU afin que plus personne sur cette terre ne meure de faim. Certain diront que je suis naïf et d’autres riront sous cape mais n’ont-ils pas réussi à déréguler le commerce international en imposant aux peuples du monde une théorie inique qui va à l’encontre de leurs propres intérêts et uniquement pour le profit du plus petit nombre ? Pour ce genre de choses, ils sont prêts à parler d’une seule voix mais parlez leur de l’annulation de la dette du tiers monde ou encore d’une taxe sur les transactions financières et les voilà mobilisés comme un seul homme pour crier au loup.

Quant à l’union africaine ( qui devrait être une union des peuples africains pour les peuples africains et non un conglomérat de présidents ), elle ne sert certainement pas à grand-chose puisque pour un événement aussi grave que la famine dans un de ses Etats membres, elle n’est même pas capable d’appeler à une réunion d’urgence ni à un appel à la communauté internationale. Et il faut que ce soit Erdogan le turc qui lance enfin un appel à la tenue d’une réunion spéciale de l’OCI (Organisation de la coopération islamique) et encore est-ce parce que la Somalie est un pays musulman ? Et pendant ce temps les petits présidents africains sont ailleurs, peut être dans quelques hôtels luxueux occidentaux. Au fond la question n’est pas à quoi sert l’union africaine puisque cette organisation n’est que ce qu’en font les petits présidents africains mais à quoi servent les présidents africains ? Certainement à rien.

Moulzo

 
A propos de Afriques en Lutte

Afriques en lutte est un collectif de militant(e)s anticapitalistes membres ou non de plusieurs organisations politiques. Ce site présente les articles parus dans le bulletin (envoi gratuit sur simple demande) ou d’autres publications amies. Notre objectif est de diffuser, à partir d’un point de vue militant, un maximum d’informations (politiques, économiques, sociales et culturelles) sur le continent africain et sa diaspora.

Si les articles présents sur ce site reflètent une démarche volontairement ouverte et pluraliste, leurs contenus n’engagent, bien évidemment, que leurs auteur-e-s. Tous les commentaires sont bienvenus. La rédaction se réserve toutefois le droit de les modérer : les propos injurieux, racistes, sexistes, homophobes, diffamatoires, à caractère pornographique, pédophile, ou contenant des incitations à la haine ne seront pas publiés.

Pour nous contacter : afriquesenlutte@gmail.com

Fils de nouvelles RSS
Thèmes