dimanche, 19 août 2018
 

SOMALIE : Les PDIP de Luuq demandent une aide humanitaire

NAIROBI - Les milliers de personnes déplacées à l’intérieur de leur propre pays (PDIP) qui se sont réfugiées à Luuq, dans la région de Gedo, au sud de la Somalie, disent que les biens de première nécessité comme des abris et de l’eau potable font cruellement défaut dans leurs camps surpeuplés.

« La majorité de la population de ces camps sont des femmes, des enfants et des personnes âgées qui ont fui les récents affrontements et la sécheresse [dans les régions de] Bay, Bakool et du Bas-Juba. Aucune distribution de biens de première nécessité n’a été effectuée au cours des derniers mois, les conditions de vie dans les camps se détériorent et il n’y a pas d’abris, de nourriture, ni de soins de santé adaptés. En plus, c’est la saison des pluies », a dit Ali Mohamed, chef de l’un des camps de fortune de la région.

Selon M. Mohamed, près de 3 000 familles ont besoin d’aide humanitaire. La situation est particulièrement grave, a-t-il remarqué, car la saison des pluies « Gu » - qui s’étend de septembre à décembre - a commencé et la population est donc davantage exposée à des maladies liées à l’eau.

Ahmed Dagawyne, responsable de l’organisation non gouvernementale locale Centre for Research and Integrated Development (CeRID, Centre de recherche et de développement intégré), a dit à IRIN que, même si l’aide humanitaire avait commencé à arriver au compte-goutte, les besoins des PDIP étaient encore considérables.

Andreas Needham, porte-parole du Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR), a dit à IRIN que son agence était consciente de la situation à Luuq.

« Le HCR intervient par le biais d’organisations partenaires locales qui se trouvent sur le terrain. Le 10 octobre, notre agence a distribué 2 000 kits d’aide d’urgence et 2 000 kits contre l’hypothermie à 4 000 foyers dans le besoin », a-t-il dit à IRIN par courrier électronique.

Les kits d’aide d’urgence - également connus sous le nom d’articles non alimentaires - comprennent des couvertures, des matelas, une bâche, des ustensiles de cuisine, un jerrycan et du savon. Le kit contre l’hypothermie contient entre autres des couvertures, des matelas et une bâche.

« Cette initiative a été entreprise grâce aux leçons apprises lors de la famine de 1992, durant laquelle un certain nombre d’enfants sont décédés à l’arrivée du froid », a dit M. Needham.

Selon les estimations du HCR, le nombre actuel de PDIP à Luuq s’élèverait à 16 380 personnes, réparties dans dix camps. Nombre de ces PDIP ont été déplacées au cours des deux dernières années, suite à la crise alimentaire de 2011 [ http://www.irinnews.org/fr/Report/9... ].

Source : http://www.irinnews.org

 
A propos de Afriques en Lutte

Afriques en lutte est un collectif de militant(e)s anticapitalistes membres ou non de plusieurs organisations politiques. Ce site présente les articles parus dans le bulletin (envoi gratuit sur simple demande) ou d’autres publications amies. Notre objectif est de diffuser, à partir d’un point de vue militant, un maximum d’informations (politiques, économiques, sociales et culturelles) sur le continent africain et sa diaspora.

Si les articles présents sur ce site reflètent une démarche volontairement ouverte et pluraliste, leurs contenus n’engagent, bien évidemment, que leurs auteur-e-s. Tous les commentaires sont bienvenus. La rédaction se réserve toutefois le droit de les modérer : les propos injurieux, racistes, sexistes, homophobes, diffamatoires, à caractère pornographique, pédophile, ou contenant des incitations à la haine ne seront pas publiés.

Pour nous contacter : afriquesenlutte@gmail.com

Fils de nouvelles RSS
Thèmes