lundi, 25 septembre 2017
 

Soudan : Lutte pour garder leur université à Khartoum

Ce communiqué a été rédigé avant le décès par balles d’un étudiant mercredi dernier.

Depuis plusieurs jours, de nombreux étudiants manifestent au Soudan contre les menaces de déplacement et de privatisation de l’Université de Khartoum. Malgré la répression et les arrestations, ils luttent avec courage pour dénoncer une volonté de contrôle et de main-mise du pouvoir sur les milieux étudiants.

Le dictateur Omar el-Béchir tente une double opération : il veut déplacer l’université de son lieu historique pour la transférer à plusieurs kilomètres en périphérie de la ville. Son objectif est d’éloigner les étudiants de ce lieu fécond pour la pensée, reconnu en Afrique, pour les mettre à l’écart dans des infrastructures facilement contrôlables. Il tente ainsi d’empêcher à l’avenir tout mouvement de contestation, comme ceux menés ces dernières années contre les frais d’inscription trop élevés, pour de meilleures conditions d’hébergement et d’étude, mais aussi pour exiger la fin de la guerre au Darfour, au Nil bleu et au Sud-Kordofan.

Dans le même temps, le régime en profite pour accélérer la privatisation de l’Enseignement supérieur. Cela s’inscrit dans une politique ultra-libérale de privatisation tous azimuts. Encouragé par les ajustements structurels du Fonds monétaire international et de la Banque mondiale, le pouvoir offre des secteurs entiers des services publics, de l’éducation, de la santé, ainsi que des centaines de milliers d’hectares de terres arables aux spéculateurs et investisseurs. Cette politique a de lourdes conséquences et produit, comme partout, inégalités et reculs pour les conditions de vie.

Face aux mobilisations, le pouvoir est à la manœuvre et a opéré un premier recul. Les étudiants et leurs organisations poursuivent la lutte pour faire entendre leurs légitimes revendications.

Le Parti communiste français exprime sa solidarité avec les étudiants en lutte à Khartoum, et dans tout le pays, pour le respect de leurs droits, le maintien et la modernisation de l’université à Khartoum, pour de meilleures conditions d’études et pour la conquête des liberté

 
A propos de Afriques en Lutte

Afriques en lutte est un collectif de militant(e)s anticapitalistes membres ou non de plusieurs organisations politiques. Ce site présente les articles parus dans le bulletin (envoi gratuit sur simple demande) ou d’autres publications amies. Notre objectif est de diffuser, à partir d’un point de vue militant, un maximum d’informations (politiques, économiques, sociales et culturelles) sur le continent africain et sa diaspora.

Si les articles présents sur ce site reflètent une démarche volontairement ouverte et pluraliste, leurs contenus n’engagent, bien évidemment, que leurs auteur-e-s. Tous les commentaires sont bienvenus. La rédaction se réserve toutefois le droit de les modérer : les propos injurieux, racistes, sexistes, homophobes, diffamatoires, à caractère pornographique, pédophile, ou contenant des incitations à la haine ne seront pas publiés.

Pour nous contacter : afriquesenlutte@gmail.com

Fils de nouvelles RSS

"Areva au Niger : un environnement sacrifié"[tiré de Survie France le 19 septembre 2017]

Liberté coloniale[tiré de Survie France le 18 septembre 2017]

Mo Ibrahim tacle la France[tiré de Survie France le 18 septembre 2017]

Ouattara dans de bonnes mains[tiré de Survie France le 18 septembre 2017]

Milices européennes[tiré de Survie France le 18 septembre 2017]

Sessions de rattrapage[tiré de Survie France le 18 septembre 2017]

Soutien français à la déforestation[tiré de Survie France le 16 septembre 2017]

Non merci[tiré de Survie France le 16 septembre 2017]

0 | 8 | 16 | 24 | 32 | 40 | 48 | 56 | 64 | ...

Thèmes