mardi, 26 septembre 2017
 

Côte d’Ivoire, Guinée-Bissau et Togo : niveaux alarmants de travail et discrimination antisyndicale généralisée

La CSI publie aujourd’hui un rapport pour l’examen des politiques commerciales de la Côte d’Ivoire, de Guinée-Bissau et du Togo par l’Organisation mondiale du commerce, qui révèle que l’absence de respect de l’État de droit a un impact majeur sur le respect de l’ensemble des droits fondamentaux du travail. Bien que les trois pays reconnaissent les libertés et les droits syndicaux fondamentaux, dans la pratique l’absence de protection juridique adéquate, une application insuffisante et une discrimination antisyndicale généralisée restreignent le pouvoir de négociation des travailleurs/euses. Dans la zone franche d’exportation (ZFE) du Togo, les travailleurs/euses doivent surmonter des obstacles supplémentaires à la syndicalisation, même pour réclamer les salaires et les prestations sociales établies par la loi dans le reste du pays. La plupart des travailleurs/euses de la ZFE sont des femmes qui travaillent durant de longues heures pour un salaire de misère.

Dans les trois pays, les femmes subissent un écart salarial considérable et une ségrégation selon le genre sur le marché du travail. En général, les femmes ont moins de probabilités d’être recrutées que les hommes parce que les employeurs cherchent à éviter d’avoir à payer des prestations maternité.

Le rapport de la CSI conclut également que le travail des enfants, le travail forcé et la traite des enfants sont un problème alarmant dans les trois pays. Les enfants sont forcés de travailler dans des conditions dangereuses et pour un salaire inférieur au salaire minimum dans l’agriculture et la servitude domestique. Les inspections du travail et les personnes chargées de l’application de la loi sont peu qualifiées et manquent de ressources pour faire respecter la loi efficacement.

Lire le rapport complet

 
A propos de Afriques en Lutte

Afriques en lutte est un collectif de militant(e)s anticapitalistes membres ou non de plusieurs organisations politiques. Ce site présente les articles parus dans le bulletin (envoi gratuit sur simple demande) ou d’autres publications amies. Notre objectif est de diffuser, à partir d’un point de vue militant, un maximum d’informations (politiques, économiques, sociales et culturelles) sur le continent africain et sa diaspora.

Si les articles présents sur ce site reflètent une démarche volontairement ouverte et pluraliste, leurs contenus n’engagent, bien évidemment, que leurs auteur-e-s. Tous les commentaires sont bienvenus. La rédaction se réserve toutefois le droit de les modérer : les propos injurieux, racistes, sexistes, homophobes, diffamatoires, à caractère pornographique, pédophile, ou contenant des incitations à la haine ne seront pas publiés.

Pour nous contacter : afriquesenlutte@gmail.com

Fils de nouvelles RSS

Les malversations intellectuelles du professeur Reyntjens[tiré de Survie France le 25 septembre 2017]

"Areva au Niger : un environnement sacrifié"[tiré de Survie France le 19 septembre 2017]

Liberté coloniale[tiré de Survie France le 18 septembre 2017]

Mo Ibrahim tacle la France[tiré de Survie France le 18 septembre 2017]

Ouattara dans de bonnes mains[tiré de Survie France le 18 septembre 2017]

Milices européennes[tiré de Survie France le 18 septembre 2017]

Sessions de rattrapage[tiré de Survie France le 18 septembre 2017]

Soutien français à la déforestation[tiré de Survie France le 16 septembre 2017]

0 | 8 | 16 | 24 | 32 | 40 | 48 | 56 | 64 | ...

Thèmes