lundi, 22 juillet 2019
 

Bénin : 3ème Rencontre de Concertation entre les Comités Départementaux de lutte

Déclaration

Conformément à la décision de la 2ème Rencontre tenue à Porto-Novo le mercredi 19 mars 2014,la 3ème Rencontre des Comités Départementaux de lutte s’est effectivement tenue à Abomey le jeudi 03 avril 2014. Etaient présents les représentants des Comités départementaux de lutte de l’Ouémé-Plateau, de l’Atlantique-Littoral, du Mono, du Couffo, du Zou, du Borgou, de l’Alibori …

A l’issue des riches débats sur la situation actuelle de la grève et des luttes des travailleurs et des scolaires, la 3ème Rencontre a décidé de rendre publique la déclaration qui suit :

1-La Rencontre salue la victoire que constitue l’invalidation des concours frauduleux dénoncés dès le 16 juillet 2012 par la FESYNTRA-Finances et objet de revendication de la grève actuelle. Ce recul du pouvoir de Boni YAYI après trois mois de grève confirme que la détermination dans le combat finit toujours par payer.

2- A la suite de la satisfaction de cette revendication, restent et demeurent celles relatives au limogeage du Préfet Placide AZANDE et du Commissaire Pierre AGOSSADOU, à la jouissance des 25% d’augmentation des points d’indice par les enseignants du secondaire et du primaire, ainsi que les revendications sectorielles dans l’enseignement concernant les vacataires, auxMinistères des Finances, du Plan, de la Santé avec les infirmiers,etc.…

3-La revendication relative au limogeage de ceux-là qui ont fait couler le sang des manifestants pacifiques dont des Secrétaires Généraux des Confédérations est l’une à l’origine de la grève en cours. Elle constitue la pierre angulaire de la défense et de la garantie des libertés aux travailleurs et aux citoyens. De même le minimum de mieux être aux enseignants du primaire et du secondaire passe par la jouissance des 25% aux agents permanents et contractuels et par le reversement des vacataires dans des corps permanents et stables.

4-C’est dire que la poursuite de la grève pour la satisfaction de ces deux revendications est primordiale et salvatrice. La 3ème Rencontre des Comités Départementaux appelle par conséquent tous les travailleurs à poursuivre la grève et les manifestations jusqu’à la satisfaction de ces revendications.

5-La 3ème Rencontre des Comités Départementaux félicite par conséquent tous les travailleurs, en particulier tous les enseignants qui ont infligé un cinglant échec à l’appel de trahison de certains responsables du "Front des trois ordres d’enseignement" qui sont désormais en déroute.

6-A la suite de la déroute infligée à ces traitres, d’autres responsables départementaux et centraux de certaines Confédérations syndicales se sont rageusement et sournoisement mis à l’œuvre de la trahison et du sabotage de la poursuite de la lutte pour les revendications de garantie des libertés et d’un mieux-être pour les enseignants, permanents et vacataires. La 3ème Rencontre des Comités Départementaux condamne ces appels et actes de trahison des responsables départementaux et centraux de ces Confédérations et Centrales syndicales et appelle les travailleurs à les mépriser, à les combattre et à leur faire également échec.

7-La 3ème Rencontre félicite les Confédérations et Fédérations qui continuent fermement le combat, en fidélité aux revendications et à la volonté majoritairement exprimée par les travailleurs et confirmée à tous les Secrétaires Généraux lors de leur tournée du 17 au 19 mars 2014.

8-La 3ème Rencontre des Comités Départementaux de lutte félicite et encourage la jeunesse scolaire qui partout s’éveille et se bat avec enthousiasme, dans le soutien à leurs parents et enseignants, pour le triomphe des revendications de libertés et de bien-être dans le pays. Elle réaffirme à leur intention et à celui des parents d’élèves et de tout le peuple, que les Comités Départementaux œuvreront, une fois les revendications satisfaite, au réaménagement du calendrier académique pour l’issue heureuse de l’année en cours.

9 La 3ème Rencontre des Comités Départementaux de lutte réaffirme que les conflits en cours ainsi que leur gestion relèvent de la mauvaise gouvernance,mafieuse et apatride du payspar le pouvoir de Boni YAYI. Il s’en suit que sans changement de gouvernance, le pays et les travailleurs seront, comme depuis 2006 notamment, en proie aux scandales, à la fraude, aux violations quotidiennes des textes et des libertés, à la privation du minimum de condition de vie et de travail, au chômage pour la jeunesse.

10-La 3ème Rencontre des Comités Départementaux de lutte appelle par conséquent les travailleurs, la jeunesse en lutte et tout le peuple à réfléchir à une nouvelle gouvernance et à la réunion d’une grande instance, du genre Etats Généraux des travailleurs et des peuples, pour l’instauration d’une démocratie véritable, garante des droits des travailleurs, de la jeunesse ainsi que du progrès et de la dignité retrouvée du pays.

Abomey, le 03 avril 2014.

 
A propos de Afriques en Lutte

Afriques en lutte est un collectif de militant(e)s anticapitalistes membres ou non de plusieurs organisations politiques. Ce site présente les articles parus dans le bulletin (envoi gratuit sur simple demande) ou d’autres publications amies. Notre objectif est de diffuser, à partir d’un point de vue militant, un maximum d’informations (politiques, économiques, sociales et culturelles) sur le continent africain et sa diaspora.

Si les articles présents sur ce site reflètent une démarche volontairement ouverte et pluraliste, leurs contenus n’engagent, bien évidemment, que leurs auteur-e-s. Tous les commentaires sont bienvenus. La rédaction se réserve toutefois le droit de les modérer : les propos injurieux, racistes, sexistes, homophobes, diffamatoires, à caractère pornographique, pédophile, ou contenant des incitations à la haine ne seront pas publiés.

Pour nous contacter : afriquesenlutte@gmail.com

Fils de nouvelles RSS
Thèmes