jeudi, 17 août 2017
 

Burkina Faso : Des syndicats réclament un mandat d’arrêt contre Blaise Compaoré

Une cinquantaine de syndicats, réunis autour de la coalition contre la vie chère, l’impunité, la fraude (CCVC) ont souhaité mercredi qu’un mandat d’arrêt soit lancé contre l’ex président Blaise Compaoré.

« La CCVC insiste pour qu’un mandat d’arrêt international soit lancé contre Blaise et François Compaoré’’ accusés de crimes économiques et de sang, a lancé le président de la CCVC Chrysogone Zougmoré devant des milliers de personnes rassemblées pour une journée nationale de protestation contre la vie chère.

Mardi, 8 proches de l’ancien président Blaise Compaoré, dont trois ex-ministres (Salif Lamoussa Kaboré, Jérôme Bougouma et Jean Bertin Ouédraogo), ont été interpellés par les forces de sécurités pour ‘’atteintes à la sûreté de l’Etat, malversations dans les lotissements, surfacturations et malversations dans l’exécution des marchés publics, activités politiques illégales, troubles et incitations de troubles à l’ordre public’’ selon un communiqué du ministre de la sécurité.

Les syndicats souhaitent également ’la prise sans délais de mesures nécessaires, en vue du recouvrer l’ensemble des fonds rapatriés’’, a indiqué M. Zougmoré, estimant que ‘’l’argent du peuple (détourné) appartient au peuple et doit revenir au peuple’’.

Le conseil national de la transition a adopté mardi un nouveau code électoral frappant d’inéligibilité aux élections couplées d’octobre, les partisans du président Compaoré, chassé du pouvoir par une insurrection populaire.

« Il faut faire attention et éviter la chasse aux sorcières. Cette présomption de responsabilité et de culpabilité doit s’appuyer sur une justice équitable consolidée par des éléments de preuves », a commenté M. Zougmoré.

Source : http://koaci.com

 
A propos de Afriques en Lutte

Afriques en lutte est un collectif de militant(e)s anticapitalistes membres ou non de plusieurs organisations politiques. Ce site présente les articles parus dans le bulletin (envoi gratuit sur simple demande) ou d’autres publications amies. Notre objectif est de diffuser, à partir d’un point de vue militant, un maximum d’informations (politiques, économiques, sociales et culturelles) sur le continent africain et sa diaspora.

Si les articles présents sur ce site reflètent une démarche volontairement ouverte et pluraliste, leurs contenus n’engagent, bien évidemment, que leurs auteur-e-s. Tous les commentaires sont bienvenus. La rédaction se réserve toutefois le droit de les modérer : les propos injurieux, racistes, sexistes, homophobes, diffamatoires, à caractère pornographique, pédophile, ou contenant des incitations à la haine ne seront pas publiés.

Pour nous contacter : afriquesenlutte@gmail.com

Thèmes