lundi, 11 décembre 2017
 

Soutien à l’insurrection du peuple burkinabè contre le régime de Blaise Compaoré

Depuis quelques jours, le peuple burkinabè est dans les rues contre le projet de révision de la Constitution burkinabaise initié par le Président Blaise Compaoré pour se perpétuer au pouvoir.

Ce jeudi 30 octobre 2014, les événements se sont précipités. Les manifestations se sont amplifiées dans les rues de Ouagadougou et se sont transformées en insurrection. Selon les informations qui nous sont parvenues (BBC et les témoignages sur place), le Parlement réuni pour examiner le projet de révision a été assiégé et les députés dispersés. A l’heure où nous écrivons, le siège du Parlement lui-même serait incendié. La télévision a été assiégée et bloquée. Le siège du Parti de Blaise Compaoré a été saccagé. La mairie de Bobo-Dioulasso, la ville d’où le Président de l’Assemblée est originaire, a été saccagée et "libérée". Déjà sous la pression de la rue, Blaise Compaoré a retiré son projet de loi portant révision de la Constitution.

Les affrontements entre le peuple et les forces de l’ordre se sont poursuivis à maints endroits. Malgré des victimes (des morts), les manifestations se sont poursuivies. Le peuple insurgé s’est dirigé vers la Présidence de la République sous les mots d’ordre : « le parlement libéré, la télévision libérée, allons libérer la présidence ! ».

La Convention Patriotique des Forces de Gauche salue le peuple burkinabè insurgé. Elle dit bravo et félicitation au peuple burkinabè pour sa détermination. Elle appelle tous les démocrates et le peuple du Bénin à soutenir le peuple frère dans son combat émancipateur pour se libérer de la dictature de Blaise Compaoré.

Cotonou, le 30 octobre 2014, 14 heures

Pour la Convention Patriotique des Forces de Gauche

Le Porte-Parole Jean K. ZOUNON

 
A propos de Afriques en Lutte

Afriques en lutte est un collectif de militant(e)s anticapitalistes membres ou non de plusieurs organisations politiques. Ce site présente les articles parus dans le bulletin (envoi gratuit sur simple demande) ou d’autres publications amies. Notre objectif est de diffuser, à partir d’un point de vue militant, un maximum d’informations (politiques, économiques, sociales et culturelles) sur le continent africain et sa diaspora.

Si les articles présents sur ce site reflètent une démarche volontairement ouverte et pluraliste, leurs contenus n’engagent, bien évidemment, que leurs auteur-e-s. Tous les commentaires sont bienvenus. La rédaction se réserve toutefois le droit de les modérer : les propos injurieux, racistes, sexistes, homophobes, diffamatoires, à caractère pornographique, pédophile, ou contenant des incitations à la haine ne seront pas publiés.

Pour nous contacter : afriquesenlutte@gmail.com

Thèmes