dimanche, 22 octobre 2017
 

Côte d’Ivoire : L’AFPA appelle au boycott des Jeux de la Francophonie à Abidjan

Les Jeux de la Francophonie, organisés tous les 4 ans, ont lieu cet été du 21 au 30 juillet 2017 à Abidjan. « C’est une Côte d’Ivoire rassemblée, fière et enthousiaste avec, à sa tête, le Président Alassane Ouattara, qui vous ouvre grandement les bras et qui vous offrira le meilleur du savoir-faire et de l’hospitalité ivoirienne », a déclaré Robert Beugré Mambé, Ministre chargé des Jeux de la Francophonie et gouverneur du district d’Abidjan. Car c’est bien de cela dont il s’agit : glorifier Ouattara pendant que le peuple ivoirien s’enfonce dans la misère, que le gouvernement cède devant la menace des armes et que la réconciliation nationale attend des jours meilleurs ; pendant que les prisonniers politiques croupissent en prison sans jugement et que les réfugiés dans les pays voisins demeurent exilés.

Le peuple n’a pas besoin de jeux du cirque mais des moyens de vivre dignement dans la liberté retrouvée. Qui plus est, ce rendez-vous de l’amitié ne doit pas se tenir avec d’autres jeunes dans les prisons ou en exil, cette situation étant contraire à l’esprit des jeux et aux valeurs de la francophonie.

L’Alliance des Forces Progressistes pour l’Afrique appelle à la libération des prisonniers politiques ivoiriens faute de quoi ces jeux doivent être boycottés par l’ensemble des forces vives ivoiriennes et africaines.

 
A propos de Afriques en Lutte

Afriques en lutte est un collectif de militant(e)s anticapitalistes membres ou non de plusieurs organisations politiques. Ce site présente les articles parus dans le bulletin (envoi gratuit sur simple demande) ou d’autres publications amies. Notre objectif est de diffuser, à partir d’un point de vue militant, un maximum d’informations (politiques, économiques, sociales et culturelles) sur le continent africain et sa diaspora.

Si les articles présents sur ce site reflètent une démarche volontairement ouverte et pluraliste, leurs contenus n’engagent, bien évidemment, que leurs auteur-e-s. Tous les commentaires sont bienvenus. La rédaction se réserve toutefois le droit de les modérer : les propos injurieux, racistes, sexistes, homophobes, diffamatoires, à caractère pornographique, pédophile, ou contenant des incitations à la haine ne seront pas publiés.

Pour nous contacter : afriquesenlutte@gmail.com

Thèmes