samedi, 16 décembre 2017
 

Declaration du parti Sadi sur le depart de Robert Mugabe

Le Parti SADI rend Hommage au Président Robert Gabriel Mugabe

Le Parti SADI a suivi les évènements survenus au Zimbabwé et dont le dénouement s’est traduit par la démission du Président Robert Gabriel Mugabe.

Le Président Robert Gabriel Mugabe est le dirigeant historique de la Zanu-PF, le fondateur de l’Etat zimbabwéen, le symbole de la lutte anticolonialiste qui a pris les armes pour libérer son pays de la domination et de l’oppression colonialistes et racistes de l’ex- Rhodésie, l’architecte de sa souveraineté, l’inspirateur audacieux de la réforme agraire (qui a permis de redistribuer la terre dans son pays qui était détenu à plus de 80% par la minorité blanche), le défenseur le plus déterminé de l’indépendance et de la souveraineté de son pays et du continent africain, le porte-parole des luttes d’émancipation au niveau de toutes les instances internationales.

Robert Gabriel Mugabe a consacré tant d’énergie, tant d’effort et de sacrifice au continent africain aujourd’hui en proie à de nombreuses crises et insécurités. Alors qu’il était Président en exercice de l’Union Africaine, il s’est battu pour le retour à la paix dans les pays du Sahel, dont le Mali.

Il n’a cessé de dénoncer de façon énergique les ingérences extérieures des anciennes puissances coloniales qui se sont traduites dans la plupart des cas, à des interventions militaires, parfois sous le mandat des Nations-Unies. Ces interventions ont aggravé la situation, approfondi et multiplié les crises, élargi les zones d’insécurité, généralisé un peu partout les guerres civiles aux conséquences dramatiques.

Les exemples sont nombreux : Mali, Centrafrique, République Démocratique du Congo où grâce à l’intervention décisive de Robert Mugabe, ce pays (qui a connu plus de 2.000.000 de morts et des milliers de réfugiés) se remet progressivement de l’effondrement et du chaos.

Notre parti est fondamentalement opposé aux ingérences extérieures. Il partage le combat du Président Mugabe qui croit que l’Afrique doit analyser et mesurer à sa juste valeur les enjeux géopolitiques et géostratégiques dont elle est l’objet, réfléchir à des stratégies, des plans et des méthodes de construction des solidarités, travailler pour faire émerger des solutions autonomes, lucides et sans complaisance afin de préserver son indépendance et sa souveraineté acquises de haute lutte grâce à nos illustres dirigeants comme les Présidents Modibo Keita, Kwamé Nkrumah, Ahmed Sékou Touré, Gamal Abdel Nasser.

Son exemple renforcera inéluctablement l’orientation de nos luttes collectives vers une finalité de contrôle et de gestion souveraine de nos Etats et de nos richesses au bénéfice de nos peuples.

Le Parti SADI :
- Rend Hommage à ce dirigeant exceptionnel, combattant anti-impérialiste qui a consacré son énergie, son intelligence et son engagement toute sa vie durant au progrès économique et social de son pays et du continent africain ;
- Lui exprime toute sa reconnaissance pour les nombreuses victoires enregistrées tout au long de sa très longue et riche expérience d’homme d’Etat et de dirigeant politique ;
- Exprime sa confiance dans la ZANU-PF pour poursuivre l’œuvre de Robert Mugabe qui reste un exemple pour SADI et tous les révolutionnaires du continent.

Bamako, le 27 novembre 2017

Le Bureau Politique

 
A propos de Afriques en Lutte

Afriques en lutte est un collectif de militant(e)s anticapitalistes membres ou non de plusieurs organisations politiques. Ce site présente les articles parus dans le bulletin (envoi gratuit sur simple demande) ou d’autres publications amies. Notre objectif est de diffuser, à partir d’un point de vue militant, un maximum d’informations (politiques, économiques, sociales et culturelles) sur le continent africain et sa diaspora.

Si les articles présents sur ce site reflètent une démarche volontairement ouverte et pluraliste, leurs contenus n’engagent, bien évidemment, que leurs auteur-e-s. Tous les commentaires sont bienvenus. La rédaction se réserve toutefois le droit de les modérer : les propos injurieux, racistes, sexistes, homophobes, diffamatoires, à caractère pornographique, pédophile, ou contenant des incitations à la haine ne seront pas publiés.

Pour nous contacter : afriquesenlutte@gmail.com

Thèmes