lundi, 23 octobre 2017
 

La France ne doit pas intervenir militairement au Mali

Communiqué de la Gauche Anticapitaliste

Répondant à un appel du président malien, Dioncouda Traoré, F. Hollande a officiellement annoncé que la France interviendrait militairement en soutien et au côté de l’armée malienne.

Ceci sans aucun débat préalable au sein du Parlement !

Cette demande fait suite à une offensive militaire des groupes islamistes. En effet, rompant avec un processus de négociation entamé au Burkina Faso et en Algérie, et auxquels ils participaient, les groupes islamistes armés avec Ansar Dine, Aqmi, Mujao ont décidé de conquérir le sud du Mali et de marcher sur Bamako, la capitale.

Les témoignages se sont multipliés sur les sévices que les islamistes infligent, au nom de la charia, à la population qui n’a pas pu fuir : mutilations, châtiments corporels, violences à l’égard des femmes, police des moeurs, etc. Ces exactions doivent être combattues.

Mais, pour la Gauche anticapitaliste, membre du Front de gauche, la France ne doit pas intervenir militairement au Mali. C’est une ancienne puissance coloniale qui a un lourd passé dû aux nombreuses interventions militaires au titre de la Françafrique.

La France porte une lourde responsabilité dans la situation politique, sociale et économique que connaît aujourd’hui le Mali. D’ailleurs, l’ONU avait mandaté les pays africains pour mettre sur pied une force d’intervention.

Il faut, par contre, apporter aide, soutien et moyens aux populations maliennes pour faire échec aux islamistes.

 
A propos de Afriques en Lutte

Afriques en lutte est un collectif de militant(e)s anticapitalistes membres ou non de plusieurs organisations politiques. Ce site présente les articles parus dans le bulletin (envoi gratuit sur simple demande) ou d’autres publications amies. Notre objectif est de diffuser, à partir d’un point de vue militant, un maximum d’informations (politiques, économiques, sociales et culturelles) sur le continent africain et sa diaspora.

Si les articles présents sur ce site reflètent une démarche volontairement ouverte et pluraliste, leurs contenus n’engagent, bien évidemment, que leurs auteur-e-s. Tous les commentaires sont bienvenus. La rédaction se réserve toutefois le droit de les modérer : les propos injurieux, racistes, sexistes, homophobes, diffamatoires, à caractère pornographique, pédophile, ou contenant des incitations à la haine ne seront pas publiés.

Pour nous contacter : afriquesenlutte@gmail.com

Thèmes