jeudi, 13 décembre 2018
 

Mali : DECLARATION DU MOUVEMENT POPULAIRE DU 22 MARS 2012

Nous, partis et mouvements politiques, associations et organisations de la société civile, réunis ce jour 23 mars 2012 à l’appel du parti SADI à son siège prenons acte du coup d’Etat 22 mars 2012 du Comité National de Redressement de la Démocratie et de la Restauration de l’Etat.

Contrairement à toutes les voix pseudo-démocratiques qui crient au coup d’Etat qu’ils disent « inutile » ou « retardataire » et appellent en conséquence à rétablir l’ordre constitutionnel et tenir les élections dans les plus brefs délais, nous proclamons :

- Le coup d’état du 22 mars 2012 est un courageux sursaut politique et militaire ;
- Un sursaut national salutaire des forces saines et patriotiques de l’armée malienne (soldats et sous officiers) ;
- nous réaffirmons que ce coup d’état est un sursaut salutaire pour débarrasser le Mali et sa démocratie, de la gangrène des généraux capitulards et de l’élite politique corrompue qui ont conduit le pays à la faillite et vers sa partition.
- Ce coup d’Etat est un sursaut salutaire pour annuler les projets illégaux et illégitimes de référendum constitutionnel et des élections sous occupation et sans issue ;
- Ce coup d’Etat est un sursaut salutaire pour engager toutes les forces vives du Mali à la lutte pour le redressement de la Démocratie et la restauration de l’Etat.

Compte tenue de la faillite des partis politiques consensuels, ce coup d’Etat est l’unique moyen dont dispose le peuple malien pour reconquérir sa dignité et son honneur perdu, rétablir son unité nationale, son intégrité territoriale, sa cohésion et sa prospérité sociale et rénover sa démocratie sur la base de ses intérêts.

Notre peuple à travers la partie saine et patriotique de son armée a décidé de faire un sursaut historique pour la défense des valeurs liées à la révolution du 26 mars de 1991. A la faveur de cet évènement historique, un ensemble de partis et mouvements politiques, d’associations et d’organisations de la société civile, et de personnalités indépendantes ont décidé la mise en place d’un mouvement dénommé Mouvement Populaire du 22 mars 2012 (MP22).

Ce mouvement a pour objectifs :

- Soutenir la dynamique de rupture et de changement déclenché par le CNRDRE ;
- Veiller à l’approfondissement du processus démocratique ;
- Appuyer le CNRDRE dans toutes ses actions d’assainissement de l’administration nationale ;
- Appuyer le CNRDRE dans la lutte contre la corruption et l’enrichissement illicite ;
- Soutenir le CNRDRE dans la résolution du problème au nord du Mali ;

La dynamique ainsi amorcée doit être claire pour tout le monde et permettre l’approfondissement qualitatif de la révolution du 26 Mars 1991 pour laquelle des centaines de maliens ont perdus leurs vies. Le mouvement populaire du 22 mars attire l’attention du CNRDRE et le peuple malien contre la volte-face de ces mêmes forces qui ont accompagné le régime défunt jusqu’aux évènements du 22 mars 2012. Le MP22 attire l’attention du CNRDRE sur l’urgence de la résolution du problème du nord en général et la menace particulièrement imminente qui pèse sur la ville de Kidal en difficultés de stocks alimentaire et de la famine qui sévit dans le pays ;

Le MP22 appelle en conséquence à sonner la mobilisation populaire générale pour la défense de la patrie et le renforcement des capacités opérationnelles de l’armée dans le respect de notre souveraineté. Le MP22 est convaincu de la nécessité historique d’une transition démocratique et révolutionnaire et luttera à cet effet. Le MP22 met en garde contre toute ingérence étrangère tendant à détourner le peuple malien de ses objectifs de développement politique, économique, social et culturel.

Le MP22 lance un appel à tout le peuple malien de l’intérieur et de

l’extérieur à s’organiser en Mouvement Populaire du 22 mars 2012.

Vive le CNRDRE

Vive la 4ieme République

Vive le Mali, Indépendant, souverain, Démocratique, UN et Indivisible dans une Afrique unie et solidaire.

Fait à Bamoko le 23 Mars 2012

Les Partis et Associations signataires :

- 01 SADI Rokia SANOGO 66 74 65 34
- 02 BARA Perignaman Sylla 66 76 70 64
- 03 PCNU (faso djoton) Aguissa Hamidou Maïga 76 08 89 55
- 04 SANFI Mohamd Tabouré 76 23 12 03
- 05 CSIOM Sékou Keïta 66 97 27 96
- 06 MADI Lassine Keïta 66 12 14 65
- 07 Club de soutien Ahmed Sékou Touré Maitre Mariam Diarra 66 74 81 23 66 80 04 67
- 08 OED Mohamed Sidibé 66 76 00 62
- 09 ASUNAT Kidal Homeny MAIGA 62 01 72 86
- 10 Association N’KO Mohamed Sangaré 76 04 91 81
- 11 Jeunesse SADI Etienne Sissoko 67 90 90 09
- 12 CAD Mali Sékou Diarra 76 42 36 64
- 13 Forume OSC Adama Diakité 66 72 15 60
- 14 UFMDD Assétou Keïta 76 47 38 87
- 15 CPM Fabou Kanté 66 78 67 10
- 16 UNION Moussa Koné 76 49 03 15
- 17 Association 22 Septembre Ousmane Kida 79 22 78 18
- 18 FIPA Oumarou Soumaoro 63 18 22 20
- 19 AM 2012 Issoufi Touré
- 20 SYPAM TTD Abdoulaye Diarra 66 64 50 03
- 21 AME Ousmane Diarra 66 78 21 11
- 22 AMARLIM Thomas Seydou Doumbia 76 18 66 50
- 23 RADIO KAYIRA Lassine Cissé 66 12 14 65 66 28 30 60

 
A propos de Afriques en Lutte

Afriques en lutte est un collectif de militant(e)s anticapitalistes membres ou non de plusieurs organisations politiques. Ce site présente les articles parus dans le bulletin (envoi gratuit sur simple demande) ou d’autres publications amies. Notre objectif est de diffuser, à partir d’un point de vue militant, un maximum d’informations (politiques, économiques, sociales et culturelles) sur le continent africain et sa diaspora.

Si les articles présents sur ce site reflètent une démarche volontairement ouverte et pluraliste, leurs contenus n’engagent, bien évidemment, que leurs auteur-e-s. Tous les commentaires sont bienvenus. La rédaction se réserve toutefois le droit de les modérer : les propos injurieux, racistes, sexistes, homophobes, diffamatoires, à caractère pornographique, pédophile, ou contenant des incitations à la haine ne seront pas publiés.

Pour nous contacter : afriquesenlutte@gmail.com

Fils de nouvelles RSS
Thèmes