mardi, 21 novembre 2017
 

Stop à la pression d’Areva sur le Niger !

Pétition urgente d’Oxfam France et du ROTAB

« Dans mon pays, près de 90 % de la population n’a pas accès à l’électricité, alors qu’en France, une ampoule sur trois est éclairée grâce à l’uranium nigérien. La renégociation des contrats entre AREVA et le gouvernement nigérien est une opportunité historique pour nous de changer cette tendance de malédiction des ressources du sous sol. L’ensemble du peuple nigérien est plus que jamais mobilisé pour ça. »

Ali Idrissa, directeur du ROTAB

Depuis plus de 40 ans, Areva exploite l’uranium du Niger. Or, le géant du nucléaire a toujours bénéficié d’avantages fiscaux et est loin de payer tous les impôts qu’il doit au Niger. A cause de cela, le pays reçoit trop peu de revenus pour l’exploitation de son uranium. Résultat : le Niger est à la fois le 4ème producteur d’uranium au monde et l’un des pays les plus pauvres de la planète ! Près de 60% des Nigériens vivent avec moins de 1$ par jour.

En ce moment même, Areva renégocie ses contrats d’exploitation avec le Niger. Mais la renégociation se déroule dans la plus grande opacité et l’entreprise fait pression sur le Niger pour maintenir des exemptions et avantages fiscaux. Or, le nouveau contrat va lier le Niger pour les années à venir : mal négocié, il continuera de priver le Niger de revenus essentiels dont sa population a cruellement besoin. Avec cet argent, le Niger pourrait faire face aux crises alimentaires récurrentes, investir dans l’éducation, l’agriculture et assurer la survie d’un système d’accès gratuit aux soins qui est menacé.

Il est urgent de faire cesser cette situation injuste !
- Parce qu’il est inacceptable qu’une multinationale s’autorise à négocier ses impôts avec l’Etat le plus pauvres du monde.
- Parce que le Niger a vraiment besoin de ses ressources fiscales, pour lutter efficacement contre la pauvreté.
- Parce qu’il est temps de s’attaquer à l’opacité des industries extractives en Afrique.
- Parce que la France actionnaire à plus de 80% d’Areva ne peut pas prétendre être impuissant face aux agissements de l’entreprise !

Nous devons faire pression sur Areva pour que la multinationale accepte de rééquilibrer son nouveau contrat avec le Niger.

Mais nous devons agir vite, car il peut être signé à tout moment et les prochaines renégociations n’auront peut-être lieu que dans 10 ans. Oxfam France et le ROTAB, au Niger, lancent une campagne urgente pour faire pression sur Areva : pour la population du Niger, c’est maintenant ou dans 10 ans !

En savoir plus :

Article : Areva au Niger : à qui profite l’uranium ? http://oxf.am/wwC

Note d’information (pdf) : Niger à qui profite l’uranium ? http://oxf.am/wwF

Site du ROTAB : http://bit.ly/1bIswc8

PETITION : https://secure.avaaz.org/fr/petitio...

 
A propos de Afriques en Lutte

Afriques en lutte est un collectif de militant(e)s anticapitalistes membres ou non de plusieurs organisations politiques. Ce site présente les articles parus dans le bulletin (envoi gratuit sur simple demande) ou d’autres publications amies. Notre objectif est de diffuser, à partir d’un point de vue militant, un maximum d’informations (politiques, économiques, sociales et culturelles) sur le continent africain et sa diaspora.

Si les articles présents sur ce site reflètent une démarche volontairement ouverte et pluraliste, leurs contenus n’engagent, bien évidemment, que leurs auteur-e-s. Tous les commentaires sont bienvenus. La rédaction se réserve toutefois le droit de les modérer : les propos injurieux, racistes, sexistes, homophobes, diffamatoires, à caractère pornographique, pédophile, ou contenant des incitations à la haine ne seront pas publiés.

Pour nous contacter : afriquesenlutte@gmail.com

Thèmes