mercredi, 18 octobre 2017
 

LE PRESIDENT DU SENEGAL AUTORISE LA MANIFESTATION, MAIS ARRÊTE LE PORTE PAROLE DU COLLECTIF NON AUX APE LIBEREZ GUY MARIUS SAGNA

Collectif Afrique (CA) Maison de l’Immigration et de l’Egalité Romain Binazon, 42 Rue Bernos, Lille, 59.800, collectifafrique@orange.fr

Ce jeudi 22 septembre le premier ministre Français, Manuel Vals, s’est rendu au Sénégal en visite officielle. Le mouvement NON aux APE (accords de partenariat économique) appellait à manifester à cette occasion et en a informé les autorités compétentes conformément à la constitution sénégalaise. Ce droit constitutionnel a été accordé par l’Etat du Sénégal.

Mais alors que le porte parole de ce mouvement social et citoyen, Guy Marius Sagna, accordait une interview à la presse pour expliquer la nécessité de manifester pour dénoncer la présence au Sénégal du premier ministre de l’impérialisme Français, principal instigateur de ce diktat socialement et économique ravageur pour le pays et les travailleurs paysans notamment.

Voilà que la police de l’apprenti dictateur président du Sénégal, M. Macky Sall, débarque et empoigne violemment le porte parole du mouvement NON aux APE, l’embarque de force, le menotte et le met en garde à vue. Il est encore ce soir détenu au commissariat de police du Point E. Et pourtant le président Français, François Hollande, vient de déclarer à propos du Traité Transatlantique libéral (TAFTA ou TTIP) entre l’UE et les USA : « Les discussions en ce moment-même sur le traité entre l’Europe et les États-Unis ne pourront pas aboutir à un accord d’ici la fin de l’année. […] La France préfère regarder les choses en face et ne pas cultiver l’illusion qui serait celle de conclure un accord avant la fin du mandat du président des États-Unis » (mondialisation.ca, 1er septembre 2016). Et que le Secrétaire d’état Français chargé du commerce a précisé : « Il n’y a plus de soutien politique de la France à ces négociations », « Les Américains ne donnent rien ou alors des miettes […] Ce n’est pas comme ça qu’entre alliés on doit négocier » (idem).

En somme ce qui est valable pour les prédateurs impérialistes Français n’est pas valable pour les Africains ainsi condamnés à subir le vol à main armée des Multinationales de l’UE. C’est contre cela que le mouvement Non aux APE appellaient à manifester, c’est pour dénoncer la duplicité de Manuel Vals et la servilité de Macky Sall que Guy Marius Sagna est arrêté. Le Collectif Afrique appelle à l’envoi massif des protestations contre cette atteinte liberticide au droit de manifester et ce diktat tyrannique néocolonial du couple Hollande/Vals sur le Sénégal et son peuple. Adresses :

- Écrire une lettre au président - Macky Sall (Sénégal) - Monsieur le ... mr-president.info/fr/sendletter/all/Macky%20Sall

- Présidence de la République du Sénégal | Facebook https://fr-fr.facebook.com/Préside...

- Macky SALL | Facebook https://fr-fr.facebook.com/prmackys...

 
A propos de Afriques en Lutte

Afriques en lutte est un collectif de militant(e)s anticapitalistes membres ou non de plusieurs organisations politiques. Ce site présente les articles parus dans le bulletin (envoi gratuit sur simple demande) ou d’autres publications amies. Notre objectif est de diffuser, à partir d’un point de vue militant, un maximum d’informations (politiques, économiques, sociales et culturelles) sur le continent africain et sa diaspora.

Si les articles présents sur ce site reflètent une démarche volontairement ouverte et pluraliste, leurs contenus n’engagent, bien évidemment, que leurs auteur-e-s. Tous les commentaires sont bienvenus. La rédaction se réserve toutefois le droit de les modérer : les propos injurieux, racistes, sexistes, homophobes, diffamatoires, à caractère pornographique, pédophile, ou contenant des incitations à la haine ne seront pas publiés.

Pour nous contacter : afriquesenlutte@gmail.com

Thèmes