mercredi, 19 décembre 2018
 

Sénégal : YOONU ASKAN WI / Mouvement pour l’Autonomie Populaire

YOONU ASKAN WI est un produit de la lutte de lignes au sein de And-Jëf/ Parti Africain pour la Démocratie et le Socialisme. Au lendemain des élections présidentielles puis législatives de février et juin 2007, cette lutte de lignes a ouvertement opposé une orientation de capitulation face au néolibéralisme mondialisé et au pouvoir en place, d’une part, une orientation de critique ouverte et de masse de l’opportunisme dirigeant, pour la défense du projet autonome et alternatif de transformation sociale au service du peuple, d’autre part. Constitué officiellement en mouvement politique le 03 Mai 2008, Yoonu Askan Wi a reçu son récépissé de reconnaissance, en tant que parti politique, le 30 janvier 2009, par Arrêté du Ministère sénégalais de l’Intérieur.

Dans ses statuts, Yoonu Askan Wi / Mouvement pour l’Autonomie Populaire se définit comme « un mouvement d’intervention politique, sociale, culturelle et économique qui se fixe pour objectifs :

 la construction d’une grande organisation unitaire pour l’autonomie des masses et l’alternative populaire ;

 la conquête du pouvoir politique au Sénégal et son exercice au service du peuple, des populations les plus défavorisées en particulier ;

 la contribution à la construction de l’unité africaine et à l’instauration des Etats-Unis Socialistes d’Afrique ;

 l’instauration d’un Etat démocratique, socialiste, pluraliste et laïc, garantissant la liberté de culte, les droits économiques et sociaux ainsi que l’exercice effectif des libertés démocratiques. »

Dans la dynamique de sa construction et en perspective de son premier congrès qu’il envisage de tenir dans le 2ème semestre de 2010, Yoonu Askan Wi a accompli des avancées significatives concernant notamment :

• l’élaboration des documents de base, tels que le Projet de Manifeste de Yoonu Askan Wi, le Texte d’orientation politique, les statuts et le projet de Règlement intérieur ;

• la mise en place des organes dirigeants nationaux provisoires : Directoire Politique National, Comité de Pilotage National, Secrétariat du CPN, Commissions de travail auprès du DPN ;

• la vente de cartes de membres et la mise en place des structures de base, pour la prise en charge collective des tâches d’implantation, d’organisation, d’animation et de mobilisation ;

• l’ouverture d’une permanence nationale (KËR ASKAN WI) aux HLM Grand Yoff /Dakar ;

• la prise d’importantes initiatives politiques telles que la participation active à la constitution du Collectif de Gauche, de l’Initiative Citoyenne pour la République /ICR BENNOO, de Bennoo Siggil Sénégal, du Comité National Préparatoire de la Conférence Nationale de la Gauche CNPCNG), divers cadres unitaires dans lesquels Yoonu Askan Wi occupe une place et joue un rôle largement appréciés des différents acteurs ;

• l’implication à tous les niveaux dans la dynamique des Assises Nationales aux côtés des autres forces politiques, des personnalités et des organisations de la société civile ;

• la participation aux élections locales du 22 Mars 2009, se traduisant par l’élection de plus de trente (30) conseillers municipaux, ruraux et régionaux de Yoonu Askan Wi, répartis dans diverses localités du pays ;

• la contribution à l’organisation de la solidarité autour des luttes des travailleurs et des masses : ex- SOTRAC, CAFAL, Collectif des Habitants de Guédiawaye, Communauté Rurale de Mbane, Entreprise Jean Lefebvre Sénégal, AFRICAMER, entre autres.

Il s’agit là toutefois de réalisations encore timides et fragiles, au regard des enjeux du contexte et des défis qui interpellent toutes les forces porteuses de démocratie véritable, de libération, de justice sociale et de progrès, au Sénégal, en Afrique et dans le monde. La tenue du 1er congrès ordinaire de Yoonu Askan Wi devra donc constituer un autre jalon important dans notre marche en avant, nous permettant de mieux nous hisser à la hauteur des enjeux et défis, d’aujourd’hui et de demain.

Ces réalisations, si limitées soient elles, sont largement dues à l’engagement militant, physique, intellectuel, moral, financier et matériel des uns et des autres ainsi qu’au soutien de démocrates et de bonnes volontés. Toutefois, la préparation et la tenue du premier congrès, le fonctionnement régulier des différentes instances au niveau central comme local, la fonctionnalité et l’animation de la permanence nationale ainsi que la conduite des diverses activités, nécessitent d’importants moyens financiers, matériels et logistiques en tous genres (moyens de transport et de communication, mobilier de bureau, équipements informatiques, matériels de reprographie et d’édition, équipements audiovisuels et multimédias, etc.).

Compte tenu des préoccupations que nous partageons avec vous pour la défense et la promotion de la cause des peuples au Sénégal, en Afrique et dans le monde, nous venons par la présente solliciter votre appui, dans la mesure de vos possibilités, afin de nous permettre de réunir les conditions favorables à la réalisation de nos tâches et objectifs. En vous remerciant de l’attention que vous voudrez bien porter à cette correspondance, nous vous prions de recevoir nos salutations les meilleures.

Le Secrétariat du Comité de Pilotage National

Pour contacts :
- Madièye Mbodj, porte-parole national, (221) 77 644 18 30 / mmbodj@yoonuaskanwi.org ou mmbooj@yahoo.fr
- Lamine Ndour, trésorier national, (221) 77 641 89 76 / lamine_ndour50@yahoo.fr
- Latyr Camara, secrétaire permanent, (221) 77 437 75 60 / latyr7camara@yahoo.fr
- Compte bancaire Yoonu Askan Wi : N°2030 /Crédit Mutuel du Sénégal

 
A propos de Afriques en Lutte

Afriques en lutte est un collectif de militant(e)s anticapitalistes membres ou non de plusieurs organisations politiques. Ce site présente les articles parus dans le bulletin (envoi gratuit sur simple demande) ou d’autres publications amies. Notre objectif est de diffuser, à partir d’un point de vue militant, un maximum d’informations (politiques, économiques, sociales et culturelles) sur le continent africain et sa diaspora.

Si les articles présents sur ce site reflètent une démarche volontairement ouverte et pluraliste, leurs contenus n’engagent, bien évidemment, que leurs auteur-e-s. Tous les commentaires sont bienvenus. La rédaction se réserve toutefois le droit de les modérer : les propos injurieux, racistes, sexistes, homophobes, diffamatoires, à caractère pornographique, pédophile, ou contenant des incitations à la haine ne seront pas publiés.

Pour nous contacter : afriquesenlutte@gmail.com

Fils de nouvelles RSS
Thèmes