mercredi, 19 décembre 2018
 

FAURE GNASSINGBE, LE CHEF DES FORCES DU DESORDRE AU TOGO

1. Faure Gnassingbé fuit chez le Pape et fait violemment réprimer la manifestation pacifique du CST par les forces de sécurité, devenues force du désordre au Togo.

2. Face à l’autisme, l’entêtement, le mépris du régime de faure gnassingbé vis à vis des revendications légitime du peuple togolais, le CST en conférence de presse hier demande au peuple togolais de s’organiser pour dégager Monsieur Faure Gnassingbé du pouvoir, conformément à l’article 150 de la constitution togolaise qui dispose :

“En cas de coup d’État ou de coup de force quelconque, tout membre du gouvernement ou de l’Assemblée nationale a le droit et le devoir de faire appel à tous les moyens pour rétablir la légitimité constitutionnelle, y compris le recours aux accords de coopération militaire ou de défense existants. Dans ces circonstances, pour tout Togolais, désobéir et s’organiser pour faire échec à l’autorité illégitime consti-tuent le plus sacré des droits et le plus impératif des devoirs. Tout renversement du régime constitutionnel est considéré comme un crime imprescriptible contre la na-tion et sanctionné conformément aux lois de la République”.

3. Les manifestations du Collectif Sauvons le Togo (CST) risquent de ne plus avoir d’autres choix que de se battre pour sauver le Togo en exigeant le départ du pouvoir dictatorial togolais institutionnalisé de père en fils grâce à la contrevérité des urnes, ce depuis près de cinquante ans.

Les Eyadémas n’ont jamais gagné une seule élection au Togo.

4. Mais la communauté internationale a versé dans l’amnésie.

23 août 2012

Rédaction CVU-Togo-Diaspora

Source : http://cvu-togo-diaspora.org

 
A propos de Afriques en Lutte

Afriques en lutte est un collectif de militant(e)s anticapitalistes membres ou non de plusieurs organisations politiques. Ce site présente les articles parus dans le bulletin (envoi gratuit sur simple demande) ou d’autres publications amies. Notre objectif est de diffuser, à partir d’un point de vue militant, un maximum d’informations (politiques, économiques, sociales et culturelles) sur le continent africain et sa diaspora.

Si les articles présents sur ce site reflètent une démarche volontairement ouverte et pluraliste, leurs contenus n’engagent, bien évidemment, que leurs auteur-e-s. Tous les commentaires sont bienvenus. La rédaction se réserve toutefois le droit de les modérer : les propos injurieux, racistes, sexistes, homophobes, diffamatoires, à caractère pornographique, pédophile, ou contenant des incitations à la haine ne seront pas publiés.

Pour nous contacter : afriquesenlutte@gmail.com

Fils de nouvelles RSS
Thèmes