samedi, 22 septembre 2018
 

Grande manifestation nationale de protestation des femmes togolaises du 20 Janvier 2018

Femme togolaise, digne et ferme dans ton engagement, au moment où tu te bats pour ton avenir et pour celui de tes enfants, au moment où tu te bas pour un Togo nouveau, un Togo démocratique, un Togo d’égalité des chances pour tous, un Togo de justice et de paix, le Chef de l’Etat te répond par l’arrogance et le mépris. Insensible à tes cris de détresse, insensible aux souffrances de tes enfants frappés par le chômage et laissés à l’abandon et au désespoir, insensible à la misère du Peuple togolais, Monsieur Gnassingbé, dans son message du nouvel an, s’est félicité d’un bilan qui tranche outrageusement avec la faillite de sa politique économique et sociale.

Cette posture révoltante du chef de l’Etat impose à toutes les femmes togolaises, sur toute l’étendue du territoire national, d’être plus mobilisées et déterminées, d’être encore plus nombreuses aux manifestations nationales de protestation de la Coalition CAP2015 - Groupe de Six- CAR - PNP- Santé du Peuple, et plus particulièrement celle du samedi 20 Janvier 2018, organisée par les militantes et sympathisantes de la Coalition des 14 partis politiques de l’opposition, pour :

d’une part :
- • exiger le retour à la Constitution originelle du 14 Octobre 1992, la révision du cadre électoral et l’instauration du droit de vote des togolais de l’étranger ;

et d’autre part :
- • dénoncer les répressions sauvages des manifestations pacifiques publiques du jeudi 28 décembre 2017 ainsi que toutes celles des mois d’Août, Septembre, Octobre et Décembre 2017 ayant fait des morts et de nombreux blessés et exiger qu’une enquête indépendante soit diligentée pour situer les responsabilités et traduire en justice les auteurs et commanditaires,
- • exiger la libération immédiate et sans conditions, de tous les prisonniers politiques,
- • exiger l’arrêt immédiat des persécutions, des arrestations, des poursuites et des violences à l’encontre des militants et dirigeants des partis politiques de l’opposition,
- • exiger l’arrêt immédiat des entraves à l’exercice du droit constitutionnel de manifestation.

Togolaises des villes et des campagnes, du Togo et de l’étranger, femmes des secteurs public et privé, artistes, élèves, étudiantes, revendeuses des marchés, soyons très nombreuses au grand rendez-vous du samedi 20 Janvier 2018, vêtues de noir et munies de drapelets togolais, pour dire non, ça suffit, et exiger la restitution à notre peuple sa souveraineté.

La lutte populaire est invincible

A Lomé le 16 Janvier 2018

Les organisateurs

ANC, CDPA, DSA, PSR, UDS-Togo, ADDI, FDR, LE TOGO AUTREMENT, LES DEMOCRATES, MCD, PARTI DES TOGOLAIS, PNP, SANTE DU PEUPLE, CAR

 
A propos de Afriques en Lutte

Afriques en lutte est un collectif de militant(e)s anticapitalistes membres ou non de plusieurs organisations politiques. Ce site présente les articles parus dans le bulletin (envoi gratuit sur simple demande) ou d’autres publications amies. Notre objectif est de diffuser, à partir d’un point de vue militant, un maximum d’informations (politiques, économiques, sociales et culturelles) sur le continent africain et sa diaspora.

Si les articles présents sur ce site reflètent une démarche volontairement ouverte et pluraliste, leurs contenus n’engagent, bien évidemment, que leurs auteur-e-s. Tous les commentaires sont bienvenus. La rédaction se réserve toutefois le droit de les modérer : les propos injurieux, racistes, sexistes, homophobes, diffamatoires, à caractère pornographique, pédophile, ou contenant des incitations à la haine ne seront pas publiés.

Pour nous contacter : afriquesenlutte@gmail.com

Fils de nouvelles RSS
Thèmes