jeudi, 13 décembre 2018
 

ATTAC France et Survie solidaires des peuples algériens et tunisiens

Aux cris de désespoir, ces gouvernements opposent un déchaînement de violence, tournant au carnage en Tunisie. Ben Ali se distingue par un cynisme cruel : au lieu de créer les emplois promis, il crible les jeunes de balles.

Nous demandons l’arrêt immédiat des violences policières, la liberté de manifestation, la mise en accusation des responsables du massacre des manifestants, la libération des détenus politiques et des manifestants arrêtés.

Attac France et Survie rappellent la responsabilité des gouvernements occidentaux et des organisations internationales (FMI, Banque mondiale, notamment) dans la désorganisation des marchés et la spéculation sur les prix alimentaires.

Nous dénonçons leur complicité avec des gouvernements locaux organisés en véritables mafias exploitant leurs peuples, et la complaisance du gouvernement français à propos de la répression sanglante en Algérie et en Tunisie, alors qu’il se prétend un ardent défenseur des droits de l’Homme.

Une longue complicité avec le pouvoir de Ben Ali et la position de la France comme premier client, premier fournisseur et premier investisseur étranger (hors énergie) en Tunisie expliquent qu’il persiste à fermer les yeux sur l’inacceptable. Attac France et Survie expriment leur solidarité avec les peuples algériens et tunisiens.

 
A propos de Afriques en Lutte

Afriques en lutte est un collectif de militant(e)s anticapitalistes membres ou non de plusieurs organisations politiques. Ce site présente les articles parus dans le bulletin (envoi gratuit sur simple demande) ou d’autres publications amies. Notre objectif est de diffuser, à partir d’un point de vue militant, un maximum d’informations (politiques, économiques, sociales et culturelles) sur le continent africain et sa diaspora.

Si les articles présents sur ce site reflètent une démarche volontairement ouverte et pluraliste, leurs contenus n’engagent, bien évidemment, que leurs auteur-e-s. Tous les commentaires sont bienvenus. La rédaction se réserve toutefois le droit de les modérer : les propos injurieux, racistes, sexistes, homophobes, diffamatoires, à caractère pornographique, pédophile, ou contenant des incitations à la haine ne seront pas publiés.

Pour nous contacter : afriquesenlutte@gmail.com

Fils de nouvelles RSS
Thèmes