jeudi, 23 novembre 2017
 

Egypte : la CSI condamne la répression policière des manifestations pacifiques

Bruxelles, le 25 janvier 2011 (CSI en ligne) : Des dizaines de milliers de manifestants pacifiques ont protesté aujourd’hui dans les rues du Caire et de nombreuses autres villes d’Egypte, comme Alexandrie, Aswan, Mahallah et Ismailiya. A l’instar du soulèvement populaire en Tunisie, ils dénonçaient la corruption, la pauvreté, la cherté de la vie et la brutalité policière, demandant des réformes sociales et politiques.

Non autorisées par les autorités égyptiennes, ces manifestations, auxquelles ont participé de nombreux syndicalistes indépendants, ont été confrontées à une présence massive des forces de police qui dans certains cas leur ont répondu par une sévère répression.

La CSI condamne l’usage de gaz lacrymogène et autres violences contre les manifestants et appelle à la libération immédiate de toutes les personnes arrêtées aujourd’hui, ainsi qu’à la levée de la censure qui a frappé certains moyens de communication. Ayant déjà exprimé à plusieurs reprises ces dernières semaines sa préoccupation envers le people d’Egypte et de plusieurs autres pays de la région, la secrétaire générale de la CSI, Sharan Burrow, a une fois encore appelé les gouvernements de la région et faire preuve d’ouverture pour un véritable dialogue social et à écouter les aspirations légitimes de leurs populations. « Les Egyptiens qui ont exprimé pacifiquement leurs droits légitimes à la justice sociale et à la liberté d’expression doivent être entendus et leurs préoccupations prises en compte », a déclaré Sharan Burrow.

Source from : http://www.ituc-csi.org

 
A propos de Afriques en Lutte

Afriques en lutte est un collectif de militant(e)s anticapitalistes membres ou non de plusieurs organisations politiques. Ce site présente les articles parus dans le bulletin (envoi gratuit sur simple demande) ou d’autres publications amies. Notre objectif est de diffuser, à partir d’un point de vue militant, un maximum d’informations (politiques, économiques, sociales et culturelles) sur le continent africain et sa diaspora.

Si les articles présents sur ce site reflètent une démarche volontairement ouverte et pluraliste, leurs contenus n’engagent, bien évidemment, que leurs auteur-e-s. Tous les commentaires sont bienvenus. La rédaction se réserve toutefois le droit de les modérer : les propos injurieux, racistes, sexistes, homophobes, diffamatoires, à caractère pornographique, pédophile, ou contenant des incitations à la haine ne seront pas publiés.

Pour nous contacter : afriquesenlutte@gmail.com

Thèmes