lundi, 15 octobre 2018
 

Appel de la CSI à Khadafi : stop au massacre des populations civiles en Libye

Bruxelles, le 21 février 2011 (CSI en ligne) : Horrifiée par la sauvagerie de la répression en cours depuis 5 jours en Libye, où l’on dénombre déjà au minimum plus de 300 tués et des blessés graves en nombre effarant, la CSI appelle ses organisations affiliées à se mobiliser d’urgence pour que leurs gouvernements fassent pression contre la tyrannie du colonel Khadafi au pouvoir depuis 42 ans et que cesse immédiatement cette tuerie.

« D’une violence inouïe, la réponse des autorités aux manifestations de civils revendiquant légitimement le respect de leurs droits fondamentaux à la liberté d’expression et de manifestation entraîne le pays dans un épouvantable bain de sang », a déclaré Sharan Burrow, Secrétaire générale de la CSI. « Le colonel Kadhafi doit immédiatement stopper cette répression sauvage et la CSI presse la communauté internationale d’intervenir d’urgence en ce sens », ajoute Sharan Burrow. « Ses massacres ne doivent pas rester impunis », ajoute-t-elle.

Alors que les travailleurs dans la production pétrolière à Nafoura se sont mis en grève de solidarité ce matin avec les manifestants et que des manifestations de solidarité se déroulent au Caire et en Tunisie, la CSI exprime sa totale solidarité à l’égard des populations civiles libyennes victimes de ces violences.

Informée de l’arrivée au poste-frontière tunisien de Ras-Jdir de nombreux travailleurs tunisiens qui fuient les violences en Libye, La CSI demande aussi que les nombreux travailleurs migrants présents en Libye soient protégés.

Source : http://www.ituc-csi.org

 
A propos de Afriques en Lutte

Afriques en lutte est un collectif de militant(e)s anticapitalistes membres ou non de plusieurs organisations politiques. Ce site présente les articles parus dans le bulletin (envoi gratuit sur simple demande) ou d’autres publications amies. Notre objectif est de diffuser, à partir d’un point de vue militant, un maximum d’informations (politiques, économiques, sociales et culturelles) sur le continent africain et sa diaspora.

Si les articles présents sur ce site reflètent une démarche volontairement ouverte et pluraliste, leurs contenus n’engagent, bien évidemment, que leurs auteur-e-s. Tous les commentaires sont bienvenus. La rédaction se réserve toutefois le droit de les modérer : les propos injurieux, racistes, sexistes, homophobes, diffamatoires, à caractère pornographique, pédophile, ou contenant des incitations à la haine ne seront pas publiés.

Pour nous contacter : afriquesenlutte@gmail.com

Fils de nouvelles RSS
Thèmes