samedi, 20 octobre 2018
 

Maroc : nouvelle vague de répression

- Khouribga : Arrestation de 5 militants et sympathisants d’ANNAHJ ADDIMOCRATI Le camarade Jabbar, le secrétaire local, est parmi les victimes de l’arbitraire.
- Khémisset : Arrestation de militants à Khémisset (ils viennent d’être relâchés) Le camarde Lahcen Moumouche, le secrétaire local d’ANNAHJ ADDIMOCRATI, est parmi les victimes
- Mohammedia : le jeudi 17 novembre 2011, les militants d’ANNAHJ ADDIMOCRATI, ont distribué sans problème aucun l’APPEL national d’ANNAHJ au boycott de la mascarade du 25 novembre 2011. L’APPEL a été distribué dans les quartiers des déshérités. Les autorité ont constaté avec colère l’accueil chaleureux réservé par les habitant-es aux militant-es d’ANNAHJ. Aujourd’hui, le 18 novembre, les autorités ont décidé d’interdire la distribution. Les militant-es d’ANNAHJ ont été encerclés pendant plus de 2 heures. Les militants n’ont pas cessé de scander les slogans relatifs au BOYCOTT de la mascarade du 25 novembre. Les militant-es d’ANNAHJ reprendront la distribution le samedi 19 novembre 2011
- El jedida : arrestation de deux militants de PADS (toujours au commissariat)
- Sidi Bennour : arrestation de 8 militants du mouvement février (puis relâchés)
- Chtouka Aït Baha (Agadir) : arrestation de 6 militants dont le secrétaire local d’ANNAHJ ADDIMOCRATI, le camarade Laâmimi. Ils viennent d’être reâlchés

La répression bat son plein La démocratie marocaine (dans le cadre du système actuel) est renvoyée aux calendes grecques

 
A propos de Afriques en Lutte

Afriques en lutte est un collectif de militant(e)s anticapitalistes membres ou non de plusieurs organisations politiques. Ce site présente les articles parus dans le bulletin (envoi gratuit sur simple demande) ou d’autres publications amies. Notre objectif est de diffuser, à partir d’un point de vue militant, un maximum d’informations (politiques, économiques, sociales et culturelles) sur le continent africain et sa diaspora.

Si les articles présents sur ce site reflètent une démarche volontairement ouverte et pluraliste, leurs contenus n’engagent, bien évidemment, que leurs auteur-e-s. Tous les commentaires sont bienvenus. La rédaction se réserve toutefois le droit de les modérer : les propos injurieux, racistes, sexistes, homophobes, diffamatoires, à caractère pornographique, pédophile, ou contenant des incitations à la haine ne seront pas publiés.

Pour nous contacter : afriquesenlutte@gmail.com

Fils de nouvelles RSS
Thèmes