mercredi, 22 novembre 2017
 

Les travailleurs manifestent à Nouakchott pour exiger l’ouverture des négociations

Dans le cadre des activités de l’intersyndicale (CGTM-CLTM-CNTM), une grande marche a été organisée cet après-midi à Nouakchott pour protester contre la détérioration du pouvoir d’achat et l’absence du dialogue social.

Des milliers de manifestants ont sillonné les principales artères du centre ville de Nouakchott et ont assisté à un meeting au cours duquel le Secrétaire Général de la CGTM, le camarade Abdallhi ould Mohamed dit NAHAH a, tout d’abord, salué la lutte du peuple égyptien qui a débouché sur une véritable révolution populaire mettant ainsi fin au règne d’un régime corrompu et totalitaire, révolution qui doit servir de leçon pour d’autres régimes dictatoriaux dans la région et ailleurs.

Le Secrétaire Général de la CGTM a fustigé les politiques sociales menées par le gouvernement et, en particulier, les mesures prises tout récemment de façon unilatérale pour juguler la crise née de la flambée des prix des produits de première nécessité, mesures jugées insignifiantes.

Il a appelé le gouvernement et le patronat à rentrer incessamment dans des négociations autour de la plate forme revendicative présentée à leur intention par l’intersyndicale le 19 du mois passé.

Il a rappelé que la paix sociale ne peut être garantie que si un dialogue serein sera engagé entre les partenaire sociaux.

Il a enfin demandé aux travailleurs de rester mobilisés et participer massivement dans les activités envisagées par l’intersyndicale dans les prochains jours

عاليتا

Source : http://cgtm.org

 
A propos de Afriques en Lutte

Afriques en lutte est un collectif de militant(e)s anticapitalistes membres ou non de plusieurs organisations politiques. Ce site présente les articles parus dans le bulletin (envoi gratuit sur simple demande) ou d’autres publications amies. Notre objectif est de diffuser, à partir d’un point de vue militant, un maximum d’informations (politiques, économiques, sociales et culturelles) sur le continent africain et sa diaspora.

Si les articles présents sur ce site reflètent une démarche volontairement ouverte et pluraliste, leurs contenus n’engagent, bien évidemment, que leurs auteur-e-s. Tous les commentaires sont bienvenus. La rédaction se réserve toutefois le droit de les modérer : les propos injurieux, racistes, sexistes, homophobes, diffamatoires, à caractère pornographique, pédophile, ou contenant des incitations à la haine ne seront pas publiés.

Pour nous contacter : afriquesenlutte@gmail.com

Thèmes