jeudi, 15 novembre 2018
 

Mauritanie Inal : l’UFP condamne « l’impunité continue »

L’UFP a dénoncé « l’impunité » dont continuent de jouir ceux qui ont assumé la responsabilité et la mise en œuvre de l’assassinat, à Inal, de 28 soldats mauritaniens dont l’unique crime était d’être négro-africains. « La barbarie de l’acte, la dimension inhumaine, bestiale et indescriptible qu’il a prise, ainsi que l’impunité dont continuent de jouir ceux qui en ont assumé la responsabilité et la mise en œuvre, soulèvent toujours l’horreur, la condamnation absolue de la majorité des citoyens mauritaniens qui en ont été témoins ou en ont eu connaissance » a affirmé le parti de Mohamed Ould Mouloud dans un communiqué transmis à ALAKHBAR. Ce jour est « empreint de souvenirs tristes et pénibles pour les familles des victimes des événements de 1989, pour l’ensemble des Mauritaniens opposés aux crimes racistes et odieux, pour tous ceux qui sont soucieux du rétablissement de la paix dans les cœurs et les esprits, sur des bases saines »

a rappelle le parti qui « s’incline respectueusement devant la mémoire des victimes d’Inal et prier pour le repos de leurs âmes ». L’UFP a lancé un appel pour condamner « toute approche sectaire et conflictuelle », à renouveler l’engagement « en vue du traitement équitable de l’ensemble des communautés mauritaniennes et de leurs membres, pour l’avènement d’un régime démocratique, capable de trouver des solutions justes, viables et durables aux différends nationalitaires et à toutes les formes d’injustice sociale ».

 
A propos de Afriques en Lutte

Afriques en lutte est un collectif de militant(e)s anticapitalistes membres ou non de plusieurs organisations politiques. Ce site présente les articles parus dans le bulletin (envoi gratuit sur simple demande) ou d’autres publications amies. Notre objectif est de diffuser, à partir d’un point de vue militant, un maximum d’informations (politiques, économiques, sociales et culturelles) sur le continent africain et sa diaspora.

Si les articles présents sur ce site reflètent une démarche volontairement ouverte et pluraliste, leurs contenus n’engagent, bien évidemment, que leurs auteur-e-s. Tous les commentaires sont bienvenus. La rédaction se réserve toutefois le droit de les modérer : les propos injurieux, racistes, sexistes, homophobes, diffamatoires, à caractère pornographique, pédophile, ou contenant des incitations à la haine ne seront pas publiés.

Pour nous contacter : afriquesenlutte@gmail.com

Fils de nouvelles RSS
Thèmes