mercredi, 19 décembre 2018
 

Mauritanie : L’UFP boycotte les législatives et municipales en octobre prochain

L’UFP va boycotter les législatives et municipales d’octobre prochain en Mauritanie - L’Union des forces de progrès (UFP) ne participera pas aux élections législatives et municipales prévues en octobre prochain en Mauritanie, a annoncé mercredi à Nouakchott le président de ce parti de l’opposition, Mohamed Ould Maouloud. S’exprimant au cours d’une conférence de presse, il a affirmé que « toutes les conditions pour des élections législatives et municipales libres, démocratiques et transparentes ne sont pas réunies ». L’UFP dénonce également une opération « unilatérale » de révision des listes électorales en cours depuis deux semaines et l’absence d’une Commission électorale nationale indépendante (CENI) pour organiser le scrutin.

« La Mauritanie replonge ainsi dans le cycle des élections émaillées par des fraudes massives à l’image de la situation qui prévalait à la fin des années 1990 », a déclaré M. Ould Maouloud.

Il a déploré « la situation d’impasse totale dans laquelle se débat la Mauritanie, le pouvoir despotique en dépit du vernis du pluralisme, la mauvaise gestion économique qui ne peut déboucher que trois scénarii prévisibles : un effondrement de l’Etat, un coup d’Etat ou une révolution populaire ».

Un autre parti de l’opposition mauritanienne, le Rassemblement des forces démocratiques (RFD), avait déjà annoncé sa décision de boycotter les élections législatives et municipales d’octobre, estimant qu’elles sont organisées de « manière unilatérale ».

Source : http://www.afriquejet.com

 
A propos de Afriques en Lutte

Afriques en lutte est un collectif de militant(e)s anticapitalistes membres ou non de plusieurs organisations politiques. Ce site présente les articles parus dans le bulletin (envoi gratuit sur simple demande) ou d’autres publications amies. Notre objectif est de diffuser, à partir d’un point de vue militant, un maximum d’informations (politiques, économiques, sociales et culturelles) sur le continent africain et sa diaspora.

Si les articles présents sur ce site reflètent une démarche volontairement ouverte et pluraliste, leurs contenus n’engagent, bien évidemment, que leurs auteur-e-s. Tous les commentaires sont bienvenus. La rédaction se réserve toutefois le droit de les modérer : les propos injurieux, racistes, sexistes, homophobes, diffamatoires, à caractère pornographique, pédophile, ou contenant des incitations à la haine ne seront pas publiés.

Pour nous contacter : afriquesenlutte@gmail.com

Fils de nouvelles RSS
Thèmes