jeudi, 23 novembre 2017
 

Mauritanie : L’UFP condamne le putsch au Faso et établit une comparaison entre le RSP et le BASEP

Le coup de force du Régiment de Sécurité Présidentielle (RSP) au Burkina Faso, mettant fin à un processus démocratique consensuel à quelques semaines des élections présidentielle et législatives prévues le 11 octobre prochain » est vivement condamné par l’Union des Forces de Progrès (UFP)-un parti de l’opposition historique en Mauritanie, dans une déclaration rendue publique dimanche.

Par ailleurs, cette formation établit un parallèle entre ce comportement et celui de la garde présidentielle au cours des 10 dernières années en Mauritanie.

L’UFP relève avec désolation que « le RSP, dressé, à l’instar de ses semblables dans certains pays africains dont le notre, dans la fidélité et l’obéissance à un seul homme, a, par ce coup de force, bafoué la volonté du peuple burkinabé, qui avait dans un sursaut civique et démocratique admirable, renversé l’ex président Blaise Compaoré, lequel s’entêtait à réviser la constitution pour briguer un troisième mandat ».

Un constat qui rappelle le coup d’état du Bataillon de Sécurité Présidentielle (BASEP) en Mauritanie le 06 août 2008. La même unité a renversé le régime de Maaouya Ould Sid’Ahmed Taya le 03 août 2005.

A l’époque l’opposition historique a soutenu la transition. Le parti exprime « sa position et ses inquiétudes quant au rôle de ce bataillon, qui constitue un obstacle majeur devant la stabilité politique, l’évolution démocratique et la perspective d’une alternance pacifique en Mauritanie ».

Le placement du BASEP sous le commandement général des forces armées est une revendication constante de l’opposition à l’occasion de toutes les initiatives visant à établir un dialogue avec le pouvoir du président Mohamed Ould Abdel Aziz depuis 2009.

Source : http://www.mauritanies1.mr

 
A propos de Afriques en Lutte

Afriques en lutte est un collectif de militant(e)s anticapitalistes membres ou non de plusieurs organisations politiques. Ce site présente les articles parus dans le bulletin (envoi gratuit sur simple demande) ou d’autres publications amies. Notre objectif est de diffuser, à partir d’un point de vue militant, un maximum d’informations (politiques, économiques, sociales et culturelles) sur le continent africain et sa diaspora.

Si les articles présents sur ce site reflètent une démarche volontairement ouverte et pluraliste, leurs contenus n’engagent, bien évidemment, que leurs auteur-e-s. Tous les commentaires sont bienvenus. La rédaction se réserve toutefois le droit de les modérer : les propos injurieux, racistes, sexistes, homophobes, diffamatoires, à caractère pornographique, pédophile, ou contenant des incitations à la haine ne seront pas publiés.

Pour nous contacter : afriquesenlutte@gmail.com

Thèmes