lundi, 11 décembre 2017
 

Mauritanie : Le retentissant échec du pouvoir à son référendum lui a-t-il fait perdre la raison ?

La réponse cinglante donnée par le peuple mauritanien au pouvoir putschiste de Ould Abdel Aziz à son référendum inutile et anticonstitutionnel du 05 août dernier qui est venue s’ajouter à celle administrée par le Sénat quelques mois auparavant– malgré ce qui ressemble plus une tentative de les corrompre par des distributions de terrains et des entretiens individuels à quelques jours leur vote- ont fini par lui faire perdre la raison.

Désormais les fantasmes et illusions sont tombées, Ould Abdel Aziz semble découvrir le désert qui l’entoure et comprendre un peu tardivement, peut-être, qu’il est quasiment tout seul et que les foules fictives qu’on embarquait et qu’on acheminait pour venir assister à ses meetings, à coup de millions dépensés, ne sont que des leurres. Les laudateurs et les corrupteurs et corrompus qui l’entourent ont certes réussi leur « coup » mais l’ont entraîné, dans l’impasse.

Face à une telle situation, comme tout pouvoir qui perd la raison, c’est la violence, la répression et la tentative du musellement de toute forme de liberté. C’est peine perdue, plus rien, alors plus rien, sous quelque forme que ça soit ne pourra plus impressionner, dissuader et faire peur aux patriotes déterminés, aux défenseurs des droits et des libertés. Comme toutes les dictatures, le pouvoir semble choisir le chemin de l’abîme, du chaos, il s’engage dans une voie qui pourrait être tragique pour lui d’abord et dommageable pour le peuple mauritanien. Avant lui d’autres dirigeants ce sont crus tout permis, ont cru que leur pouvoir est éternel et qu’ils sont invincibles voire immortels : les exemples de Ben Ali en Tunisie, de Husni Moubak en Égypte, de Kadafi en Libye, de Kampaoré au Bourkina, … la liste est longue, sont une illustration.

Les mauritaniens, les patriotes, tous ceux qui croient encore à ce pays peuvent-ils se laisser embarquer dans cette aventure avec des conséquences dévastatrices pour un pays déjà menacé de l’intérieur par une politique discriminatoire de division ethnique et raciste, par une politique de gabegie de corruption qui a ruiné le pays et rependue la misère quasiment à tous les segments de la de la société, et un pays menacé dans ses frontières par le terrorisme ?

Les interpellations, les arrestations, les mises en examen et les incarcérations de personnalités de la société civile, des syndicalistes, des journalistes et des sénateurs sur la base d’accusations fallacieuses semblent indiquer le vacillement du pouvoir putschiste vers une dictature répressive.

La menace qui pèse sur le pays interpelle tous les mauritaniens, les divergences secondaires doivent être mis de côté. Nous devons nous rassembler pour faire face à ce défi.

Qu’Allah protège la Mauritanie contre tous ennemis intérieurs et extérieurs.

Marega Baba/France

 
A propos de Afriques en Lutte

Afriques en lutte est un collectif de militant(e)s anticapitalistes membres ou non de plusieurs organisations politiques. Ce site présente les articles parus dans le bulletin (envoi gratuit sur simple demande) ou d’autres publications amies. Notre objectif est de diffuser, à partir d’un point de vue militant, un maximum d’informations (politiques, économiques, sociales et culturelles) sur le continent africain et sa diaspora.

Si les articles présents sur ce site reflètent une démarche volontairement ouverte et pluraliste, leurs contenus n’engagent, bien évidemment, que leurs auteur-e-s. Tous les commentaires sont bienvenus. La rédaction se réserve toutefois le droit de les modérer : les propos injurieux, racistes, sexistes, homophobes, diffamatoires, à caractère pornographique, pédophile, ou contenant des incitations à la haine ne seront pas publiés.

Pour nous contacter : afriquesenlutte@gmail.com

Thèmes