mercredi, 22 novembre 2017
 

Mauritanie : Les prix du carburant montent en flèche !

C’est avec une grande amertume que les mauritaniens constatent ces derniers jours, que les prix du carburant continuent à grimper dans le silence du pouvoir en place. Le prix du litre d’essence est passé de 334 ,9 à 340,4 ; celui du gasoil se vend à 276,8 au lieu de 272,5. Le rythme de cette hausse est de plus en plus exponentiel : en moins de deux mois, le prix de ce produit de base a connu deux augmentations, soit huit hausses en une année. La méthode de manipulation des hausses reste vicieuse, consistant à injecter des doses progressives dans le but d’éviter l’éveil des citoyens. L’UFP, face à la hausse continue des prix de ce produit essentiel, hausse qui se répercutera nécessairement sur les autres denrées de base dont le coût est déjà exorbitant, aggravant par la même occasion la cherté des conditions de vie des masses en particulier les plus pauvres :

• Rend le pouvoir en place responsable de cette situation désastreuse ; • Invite toutes les forces vives à se mobiliser pour freiner la spirale écrasante de la montée des prix ; • Appelle le pouvoir en place à sortir de son indifférence et à se concerter avec tous les acteurs nationaux afin de désamorcer la crise sociale et économique qui frappe le pays.

Nouakchott, le 20/11/2010 Le Département de la Communication de l’UFP

Source : http://fr.ufpweb.org

 
A propos de Afriques en Lutte

Afriques en lutte est un collectif de militant(e)s anticapitalistes membres ou non de plusieurs organisations politiques. Ce site présente les articles parus dans le bulletin (envoi gratuit sur simple demande) ou d’autres publications amies. Notre objectif est de diffuser, à partir d’un point de vue militant, un maximum d’informations (politiques, économiques, sociales et culturelles) sur le continent africain et sa diaspora.

Si les articles présents sur ce site reflètent une démarche volontairement ouverte et pluraliste, leurs contenus n’engagent, bien évidemment, que leurs auteur-e-s. Tous les commentaires sont bienvenus. La rédaction se réserve toutefois le droit de les modérer : les propos injurieux, racistes, sexistes, homophobes, diffamatoires, à caractère pornographique, pédophile, ou contenant des incitations à la haine ne seront pas publiés.

Pour nous contacter : afriquesenlutte@gmail.com

Thèmes