jeudi, 25 mai 2017
 

Mauritanie : utiliser les moyens « des initiatives » pour les besoins de la population serait la meilleure voie

L’union des forces de progrès (UFP), parti d’opposition, a condamné lundi l’initiative des notables de la wilaya de l’Assaba pour appuyer les amendements constitutionnels la semaine dernière, soulignant qu’il s’agit simplement d’une mobilisation tribale qui ne saurait servir à autre chose que perpétuer le calvaire des populations.

Dans un communiqué distribué lundi, l’UFP appelle les notables et hommes d’affaires de la wilaya à s’abstenir de continuer à financer des parodies mesquines et orienter les fonds collectés vers ce qui pourrait servir les populations.

Le parti, qui est membre du forum national pour la démocratie et l’unité, a demandé au gouvernement de trouver des solutions au problème de la soif qui pèse lourdement sur les populations dans cette wilaya et qui menace de provoquer une catastrophe humanitaire.

L’UFP a appelé les « forces vives du pays à se mobiliser pour défendre la constitution et les acquis nationaux ».

 
A propos de Afriques en Lutte

Afriques en lutte est un collectif de militant(e)s anticapitalistes membres ou non de plusieurs organisations politiques. Ce site présente les articles parus dans le bulletin (envoi gratuit sur simple demande) ou d’autres publications amies. Notre objectif est de diffuser, à partir d’un point de vue militant, un maximum d’informations (politiques, économiques, sociales et culturelles) sur le continent africain et sa diaspora.

Si les articles présents sur ce site reflètent une démarche volontairement ouverte et pluraliste, leurs contenus n’engagent, bien évidemment, que leurs auteur-e-s. Tous les commentaires sont bienvenus. La rédaction se réserve toutefois le droit de les modérer : les propos injurieux, racistes, sexistes, homophobes, diffamatoires, à caractère pornographique, pédophile, ou contenant des incitations à la haine ne seront pas publiés.

Pour nous contacter : afriquesenlutte@gmail.com

Thèmes