lundi, 21 août 2017
 

"Dis-leur que j’existe", une histoire sahraouie

Dans le cadre d’un partenariat avec la CCAS et le CE des Caisses d’Epargne d’Ile de France

L’AFASPA présente le MARDI 14 MARS à 20h

"Dis-leur que j’existe", une histoire sahraouie de Manu Mosset

Parce qu’il est très peu médiatisé en France et qu’un cessez-le feu dure depuis 25 ans, le combat du peuple du Sahara Occidental, est passé globalement inaperçu ces dernières années.

Dis-leur que j’existe trace le portrait de Naâma Asfari, juriste et militant indépendantiste sahraoui, condamné à 30 ans de prison par le Maroc et de sa femme, Claude Mangin, qui de visite carcérale, en réunion diplomatique, de plaintes déposées pour torture, en manifestation de soutien, continue de mobiliser et de sensibiliser à la situation du Sahara Occidental et au sort de son mari, dans l’espoir d’une libération ou au moins d’un nouveau procès juste et équitable.

Lors de cette projection, nous serons au cœur de l’actualité d’un procès colonial du 21ème siècle puisque les 24 militants seront depuis la veille dans une nouvelle séance du procès en appel où ils ont été condamnés par le Tribunal militaire de Rabat à des peines de prison de 20 ans à la perpétuité.

Au cinéma LA CLEF, 34 rue Daubenton Paris 5e - Métro Censier-Daubenton

Débat à l’issue de la projection du film avec Oubbi Bouchraia, représentant du Front Polisario en France, Claude Mangin-Asfari, Cecile Courège productrice et Nicole Gasnier des Amis de la RASD

Participation aux frais de la séance : 5 euros

 
A propos de Afriques en Lutte

Afriques en lutte est un collectif de militant(e)s anticapitalistes membres ou non de plusieurs organisations politiques. Ce site présente les articles parus dans le bulletin (envoi gratuit sur simple demande) ou d’autres publications amies. Notre objectif est de diffuser, à partir d’un point de vue militant, un maximum d’informations (politiques, économiques, sociales et culturelles) sur le continent africain et sa diaspora.

Si les articles présents sur ce site reflètent une démarche volontairement ouverte et pluraliste, leurs contenus n’engagent, bien évidemment, que leurs auteur-e-s. Tous les commentaires sont bienvenus. La rédaction se réserve toutefois le droit de les modérer : les propos injurieux, racistes, sexistes, homophobes, diffamatoires, à caractère pornographique, pédophile, ou contenant des incitations à la haine ne seront pas publiés.

Pour nous contacter : afriquesenlutte@gmail.com

Thèmes