lundi, 25 mars 2019
 

STOP AU MASSCRE AU SAHARA OCCIDENTAL ! SOLIDARITÉ AVEC LE PEUPLE SAHRAOUI !

COMMUNIQUÉ DU NPA

Pour protester contre la dégradation de leurs conditions de vie, malgré les promesses du pouvoir, prés de 20000 sahraouis ont érigé un campement à Gdeym Izik, à quelques kilomètres de Laayoun, une des principales villes du Sahara occupé. Cette action a coïncidé avec la célébration du 35ème anniversaire de la « marche verte » lancée par Hassan II, point de départ de la colonisation armée et civile, aboutissant à l’exil de larges fractions du peuple sahraoui et à l’établissement d’une chape de plomb sur une bonne partie du Sahara Occidental. Moins de 24 heures après le discours de célébration de Mohamed VI, réitérant la marocanité du Sahara dans le cadre d’une « régionalisation avancée », les autorités marocaines ont annoncé une grande intervention militaire visant à détruire le campement et à interdire tout soutien.

Les régiments militaires étaient appuyés par les canons à eaux, fournis gracieusement par le gouvernement français, par des jets de bombes lacrymogènes et des hélicoptères. Les communications téléphoniques ont été coupées. L’ensemble du camp a été encerclé, puis incendié et détruit. .Dans la ville de Laayoun occupée, le lundi 8 novembre, le jour même de l’ouverture du 5ème round des négociations à Washington entre le Front Polisario et le Maroc sous l’égide des Nations unies, des manifestations contre cette répression de masse ont éclaté dans plusieurs quartiers de la ville. La réponse du pouvoir a été d’une violence extrême : matraquages et tirs à balles réelles ont fait 11 morts, des centaines de blessés, d’arrestation et des dizaines de disparus.

Trente cinq ans après l’occupation, la lutte du peuple sahraoui pour son droit à l’autodétermination continue et se développe au cœur même des territoires occupés. Le NPA apporte toute sa solidarité et s’associe aux initiatives de soutien contre la politique d’occupation et de répression de la dictature marocaine. Il exige notamment :

- l’arrêt de la répression de la population sahraouie des territoires occupés
- la libération des prisonniers sahraouis
- la reconnaissance du droit à l’autodétermination et condamne la complicité des gouvernements occidentaux avec la monarchie marocaine.

Le 10 novembre 2010.

 
A propos de Afriques en Lutte

Afriques en lutte est un collectif de militant(e)s anticapitalistes membres ou non de plusieurs organisations politiques. Ce site présente les articles parus dans le bulletin (envoi gratuit sur simple demande) ou d’autres publications amies. Notre objectif est de diffuser, à partir d’un point de vue militant, un maximum d’informations (politiques, économiques, sociales et culturelles) sur le continent africain et sa diaspora.

Si les articles présents sur ce site reflètent une démarche volontairement ouverte et pluraliste, leurs contenus n’engagent, bien évidemment, que leurs auteur-e-s. Tous les commentaires sont bienvenus. La rédaction se réserve toutefois le droit de les modérer : les propos injurieux, racistes, sexistes, homophobes, diffamatoires, à caractère pornographique, pédophile, ou contenant des incitations à la haine ne seront pas publiés.

Pour nous contacter : afriquesenlutte@gmail.com

Fils de nouvelles RSS
Thèmes