lundi, 25 mars 2019
 

Tunisie : Ben Gardane attend la réouverture de Ras Jdir

Les sources d’Assabilonline ont affirmé aujourd’hui, 20 août 2010, que le point de passage de Ras Jdir serait ouvert ce soir à minuit (heure de Tunis). Dès aujourd’hui des commerçants ont été autorisés à faire passer des marchandises restées bloquées au point de passage. Nos sources disent que la population de Ben Gardane est envahie par la joie dans l’attente de l’exécution de la décision d’ouvrir le passage avec la Libye pour reprendre des activités commerciales qui constituent leur revenu essentiel. Mais cette joie se double de souffrance et d’amertume du fait des dépassements graves et dramatiques de la nuit dernière commis par les forces de police et les forces spéciales qui ont attaqué sauvagement les habitants, les domiciles, les commerces et même les animaux et ont commis des violations. Nombre de problèmes demeurent non résolus, auxquels les habitants veulent une réponse, le premier d’entre eux étant la libération de toutes les personnes arrêtées, l’arrêt des poursuites à leur encontre, ainsi que l’attribution d’aides matérielles aux personnes lésées par les actes de pillage et de saccage auxquels se sont livrés les agents des forces de sécurité dans les locaux commerciaux et les domiciles, la poursuite des auteurs de crimes immoraux au sein de l’appareil politico-sécuritaire de la région, comme les chefs des régions et des postes de la garde et de la police, les présidents des délégations et les délégués de régions, et que soit trouvée une solution radicale à la question du chômage afin que cette tragédie ne se répète pas.

20-08-2010

(traduction ni revue ni corrigée par les auteurs de la version en arabe, LT)

Source : Assabilonline

 
A propos de Afriques en Lutte

Afriques en lutte est un collectif de militant(e)s anticapitalistes membres ou non de plusieurs organisations politiques. Ce site présente les articles parus dans le bulletin (envoi gratuit sur simple demande) ou d’autres publications amies. Notre objectif est de diffuser, à partir d’un point de vue militant, un maximum d’informations (politiques, économiques, sociales et culturelles) sur le continent africain et sa diaspora.

Si les articles présents sur ce site reflètent une démarche volontairement ouverte et pluraliste, leurs contenus n’engagent, bien évidemment, que leurs auteur-e-s. Tous les commentaires sont bienvenus. La rédaction se réserve toutefois le droit de les modérer : les propos injurieux, racistes, sexistes, homophobes, diffamatoires, à caractère pornographique, pédophile, ou contenant des incitations à la haine ne seront pas publiés.

Pour nous contacter : afriquesenlutte@gmail.com

Fils de nouvelles RSS
Thèmes