lundi, 29 août 2016
 

Tunisie - Kasserine : Sebiba observe une grève générale

La délégation de Sebiba dans le gouvernorat de Kasserine a connu, ce mardi 2 février, une grève générale. Des chômeurs ont revendiqué le droit au développement, à l’emploi ainsi que l’amélioration de leur situation sociale, rapporte l’agence TAP.

Les établissements publics et éducatifs ainsi que les locaux commerciaux ont été fermés. Ce mouvement a été appuyé par l’Union locale de travail, à Sebiba, Jedlian El Al Ayoun ainsi que les syndicats de l’enseignement et les représentants de la société civile dans la région en plus des ouvriers de chantiers et ceux de mécanisme 16.

Les protestataires ont organisé une marche qui a parcouru les artères principales de la ville et ont scandé des slogans appelant au droit à l’emploi au profit de chaque membre de la famille, la régularisation de la situation des ouvriers de chantiers et ceux du mécanisme 16, en plus de la proposition de solution pour les projets publics entravés dans la région notamment l’hôpital régional et le stade municipal.

Ils appellent également à l’accélération de la réalisation de la station d’assainissement et le rééchelonnement des dettes des agriculteurs.

Rappelons que la semaine dernière une grève générale a été observée dans les délégations de Jedlian, Majel Bel Abbès et Feriana, la semaine dernière et à Al Ayoun, hier.

Source : Webdo

 
A propos de Afriques en Lutte

Afriques en lutte est un collectif de militant(e)s anticapitalistes membres ou non de plusieurs organisations politiques. Ce site présente les articles parus dans le bulletin (envoi gratuit sur simple demande) ou d’autres publications amies. Notre objectif est de diffuser, à partir d’un point de vue militant, un maximum d’informations (politiques, économiques, sociales et culturelles) sur le continent africain et sa diaspora.

Si les articles présents sur ce site reflètent une démarche volontairement ouverte et pluraliste, leurs contenus n’engagent, bien évidemment, que leurs auteur-e-s. Tous les commentaires sont bienvenus. La rédaction se réserve toutefois le droit de les modérer : les propos injurieux, racistes, sexistes, homophobes, diffamatoires, à caractère pornographique, pédophile, ou contenant des incitations à la haine ne seront pas publiés.

Pour nous contacter : afriquesenlutte@gmail.com

Thèmes