jeudi, 15 novembre 2018
 

Tunisie : "Non au viol... Non à la violence"

Suite au viol commis par des agents des forces de l’ordre sur une jeune tunisienne en début du mois de septembre, et au chantage dont a été victime son fiancé durant ce crime, le Parti des Travailleurs :

- •condamne ce crime odieux qu’il assimile à une agression sur toutes les femmes tunisiennes, et réprouve le ministère de l’intérieur qui a rendu la victime en partie responsable, en prétextant qu’elle était dans une posture indécente afin de réduire la gravité de cet acte abominable.
- •Déplore les tentatives du procureur général de la république qui dépend du ministère de la justice, cherchant à transformer la victime en accusée, lui reprochant d’« atteinte à la pudeur » et l’invitant à revenir sur ses accusations.
- •Affirme que la poursuite de ces pratiques, tout comme la persistance de la torture de façon générale, est dûe en grande partie à la non-ouverture du dossier de la torture, le fait que les exécuteurs et donneurs d’ordre n’ont pas été traduits devant la justice, et à l’absence de réformes touchant l’appareil sécuritaire
- •Rappelle que l’absence de réformes du système judiciaire qui consacrerait son indépendance vis-à-vis du pouvoir exécutif, est à l’origine de la persistance de la torture et des violences commises par les forces de l’ordre, tant elle leur permet une forme d’impunité la plus totale.
- •Appelle tous les agents de police à dénoncer ces pratiques criminelles afin de préserver leur honneur, respecter la déontologie de leur profession, continuer à réclamer l’assainissement de l’appareil de sécurité nationale des symboles de la dictature et de la corruption, et rebâtir cet appareil sur des bases démocratiques et républicaines. Ce qui en somme, constituent un ensemble de revendications soutenues par la majorité de la population.

 
A propos de Afriques en Lutte

Afriques en lutte est un collectif de militant(e)s anticapitalistes membres ou non de plusieurs organisations politiques. Ce site présente les articles parus dans le bulletin (envoi gratuit sur simple demande) ou d’autres publications amies. Notre objectif est de diffuser, à partir d’un point de vue militant, un maximum d’informations (politiques, économiques, sociales et culturelles) sur le continent africain et sa diaspora.

Si les articles présents sur ce site reflètent une démarche volontairement ouverte et pluraliste, leurs contenus n’engagent, bien évidemment, que leurs auteur-e-s. Tous les commentaires sont bienvenus. La rédaction se réserve toutefois le droit de les modérer : les propos injurieux, racistes, sexistes, homophobes, diffamatoires, à caractère pornographique, pédophile, ou contenant des incitations à la haine ne seront pas publiés.

Pour nous contacter : afriquesenlutte@gmail.com

Fils de nouvelles RSS
Thèmes