mardi, 21 novembre 2017
 

GRÈCE : non à l’austérité et au chantage du lobby financier international

Solidarité avec le peuple et les gouvernements grecs

YOONU ASKAN WI /Mouvement pour l’Autonomie Populaire Permanence nationale : HLM Grand Yoff, villa n°218, Dakar TEL : 221 338274327 - Site Web : www.yoonuaskanwi.org

Avec l’arrivée de Syriza au pouvoir en janvier 2015, traduisant le rejet clair, par le peuple grec, des politiques néolibérales économiques et sociales désastreuses imposées plusieurs années durant aux masses laborieuses de ce pays, le gouvernement du Premier ministre Alexis Tsipras refuse à juste titre d’entériner le diktat de politiques d’austérité draconiennes qui n’ont réussi jusqu’ici qu’à mener la Grèce au bord du gouffre. L’intransigeance de créanciers comme le FMI et l’Allemagne, a conduit à la rupture des négociations avec le gouvernement grec, qui appelle à présent le peuple à se prononcer souverainement par référendum le 05 Juillet prochain. C’est le prétexte choisi par les principaux créanciers pour arrêter toute forme d’aide à la Grèce, dans le but évident d’asphyxier davantage ce pays. Un véritable change est exercé par le FMI, l’Union Européenne et la Banque Centrale Européenne pour amener la Grèce à capituler, en acceptant leur plan, lequel va tout simplement saigner le pays à blanc et le ruiner encore davantage.

Dans ces circonstances dramatiques, le peuple grec et son gouvernement démocratiquement élu ont besoin de la solidarité de tous les peuples et de toutes les forces opposés au système néolibéral qui a mené le monde au bord de l’abîme. Ce qui se passe en Grèce rappelle les luttes menées au Sénégal, en Afrique et dans d’autres pays du Sud, contre les dettes illégitimes et les politiques ruineuses imposées par le FMI et la Banque Mondiale, appelées ‘’programmes d’ajustement structurel’’. Ces politiques avaient gonflé les dettes des pays africains et surtout aggravé dangereusement leur situation économique et sociale. Après avoir longtemps refusé d’admettre que ces dettes étaient impayables, les créanciers avaient fini par entendre raison, pour mettre en place des mécanismes qui ont abouti à l’annulation des dettes, dont la quasi-totalité était au demeurant illégitime. C’est le cas du peuple grec aujourd’hui, soumis à une fragmentation du marché du travail, avec une précarisation accrue des contrats, une diminution des retraites, de nouvelles réductions de salaires dans le secteur public et une augmentation de la TVA sur les produits alimentaires, les restaurants et le tourisme, entre autres. Pourtant, aux yeux de tous les observateurs lucides, la dette grecque est impayable. En outre, une bonne partie de celle-ci est illégitime, comme l’a indiqué le premier rapport de la Commission d’Audit mise en place par le parlement grec.

Alexis Tsipras a donc raison d’interpeller ainsi ses compatriotes : « Face à cet ultimatum et ce chantage, je vous convoque afin que vous décidiez de façon souveraine et avec fierté, comme le dicte l’histoire de la Grèce, au sujet de cette austérité stricte et humiliante, qui n’offre aucune solution ni option permettant un redressement social et économique ». Pour toutes ces raisons, Yoonu Askan Wi/ Mouvement pour l’Autonomie Populaire apporte son ferme soutien à la résistance du peuple et du gouvernement grecs. Il condamne les pressions et chantage des créanciers impérialistes visant à obtenir la capitulation du gouvernement grec, le FMI en particulier, dont la position inflexible a conduit à la rupture des négociations, dans le but évident de « punir une voix différente en l’Europe ». Yoonu Askan Wi exhorte toutes les forces démocratiques au Sénégal et en Afrique à soutenir la juste lutte du peuple et du gouvernement grecs pour dire non aux politiques de soumission, d’austérité et de misère sociale. Voter NON au referendum du 05 Juillet, c’est refuser le chantage et le diktat du lobby financier international, c’est voter pour une autre Europe, une Europe sociale et solidaire, c’est voter pour le respect du choix démocratique, de la volonté et de la souveraineté des peuples. NOUS SOMMES TOUS CONCERNES.

Dakar, le 1er Juillet 2015

 
A propos de Afriques en Lutte

Afriques en lutte est un collectif de militant(e)s anticapitalistes membres ou non de plusieurs organisations politiques. Ce site présente les articles parus dans le bulletin (envoi gratuit sur simple demande) ou d’autres publications amies. Notre objectif est de diffuser, à partir d’un point de vue militant, un maximum d’informations (politiques, économiques, sociales et culturelles) sur le continent africain et sa diaspora.

Si les articles présents sur ce site reflètent une démarche volontairement ouverte et pluraliste, leurs contenus n’engagent, bien évidemment, que leurs auteur-e-s. Tous les commentaires sont bienvenus. La rédaction se réserve toutefois le droit de les modérer : les propos injurieux, racistes, sexistes, homophobes, diffamatoires, à caractère pornographique, pédophile, ou contenant des incitations à la haine ne seront pas publiés.

Pour nous contacter : afriquesenlutte@gmail.com

Thèmes