mardi, 26 septembre 2017
 

POUR UNE MARCHE ANTICOLONIALE ET ANTIRACISTE

En France comme ailleurs, la crise économique et sociale favorise une offensive sécuritaire, xénophobe, islamophobe et raciste qui menace les droits et libertés démocratiques des citoyen –ne- s et des résidents étrangers, ainsi que nombreux acquis sociaux. Les propos stigmatisant de dirigeants politiques de la droite et de l’extrême droite, soutenus par des intellectuels et quelques éditorialistes, légitiment et banalisent les pratiques racistes de plus en plus fréquentes parmi les forces de l’ordre, notamment.

Les lois et mesures discriminatoires et sécuritaires s’accumulent, encouragée par la multiplication des déclarations qui désignent les immigré-e-s, les sans-papier-e-s, les « musulman-e-s », les Rroms et les chômeurs comme les membres des nouvelles classes pauvres et dangereuses. Dans cette conjoncture, et au lendemain de la conférence de presse du 10 janvier 2012 convoquée par le ministre de l’Intérieur, Claude Guéant, le pire est à craindre avec l’ouverture de la campagne présidentielle marquée par la radicalisation de l’UMP et la montée du Front National.

Toutes ces dispositions doivent être abrogées, cette politique immédiatement arrêtée et les sans-papiers régularisés. Celles et ceux qui disent incarner l’alternance doivent s’y engager. 50 ans après la fin de la guerre d’Algérie et les indépendances, la France continue de soutenir, au delà de son « pré carré » en Afrique, des régimes dictatoriaux et corrompus, tout en restreignant comme jamais auparavant le droit d’asile pour celles et ceux qui sont persécutés. 50 ans après les indépendances, les habitants français et étrangers des quartiers populaires, et les jeunes, surtout s’ils sont originaires du Maghreb et d’Afrique noire, sont toujours considérés comme des ennemis intérieurs.

Dans ce contexte, il est plus que jamais nécessaire de rappeler les liens entre l’histoire et l’actualité, entre la violence d’Etat, le racisme et le néocolonialisme. Voilà pourquoi Sortir du Colonialisme et D’ailleurs nous sommes d’ici appellent tous celles et tous ceux qui vivent en France, les associations, organisations, collectifs et réseaux à :

une journée de mobilisation nationale et de manifestations partout en France

samedi 17 mars

A Paris, départ m°Barbès à 14h-arrivée Pl. de la République

Contre le racisme et les idéologies d’exclusion !

Pour en finir avec le colonialisme partout dans le monde !

Pour l’auto-détermination et l’indépendance des peuples en lutte !

Pour les libertés individuelles et collectives !

Pour l’amitié et la solidarité avec les peuples en lutte !

LA LISTE DES SIGNATAIRES

Associations et Collectifs :

AFASPA, Association des Marocains en France, 4 ACG (Anciens Appelés en Algérie et leurs Amis Contre la Guerre), Al Houda (Association des Femmes Musulmanes de Rennes), Association des travailleurs maghrébins de France Paris-75 (ATMF Paris 75), Au nom de la mémoire, CAAC Comores, Cedetim, Centre d’Information Inter-Peuples (Grenoble), Comité grenoblois contre la Traite négrière et l’esclavage, Comité isérois de soutien aux sans papiers, Collectif Gardois D’Ailleurs nous sommes d’Ici, Coordination 75 des sans-papiers (CSP75), CRAN (Conseil représentatif des associations noires), Ensemble Vivre Travailler Coopérer (EVTC), Europalestine, FASTI, Fédération des Tunisiens pour une Citoyenneté des deux Rives (FTCR), Fédération des Associations Culturelles Kurdes, La Maison du Tamil-EELAM, MRAP, Mouvement des Jeunes Kanaks de France, Jeunesse Émigrée Réunionnaise de France (JERF), Comité-Anti-Impérialiste, Collectif de soutien de l’EHESS aux sans papiers et aux migrant-es.

Syndicats :

CNT-F, Solidaires, Sud Etudiant, Union Syndicale des Travailleurs Kanaks et Exploités

Organisations politiques :

Les Alternatifs, NPA, Parti Communiste maoïste de France – la Cause du Peuple, EELV

le programme de la quinzaine à http://www.anticolonial.net/spip.ph...

l’essentiel des informations sur la marche à http://dailleursnoussommesdici.org/

Pour populariser les initiatives postez-les à contact@dailleursnoussommesdici.org

 
A propos de Afriques en Lutte

Afriques en lutte est un collectif de militant(e)s anticapitalistes membres ou non de plusieurs organisations politiques. Ce site présente les articles parus dans le bulletin (envoi gratuit sur simple demande) ou d’autres publications amies. Notre objectif est de diffuser, à partir d’un point de vue militant, un maximum d’informations (politiques, économiques, sociales et culturelles) sur le continent africain et sa diaspora.

Si les articles présents sur ce site reflètent une démarche volontairement ouverte et pluraliste, leurs contenus n’engagent, bien évidemment, que leurs auteur-e-s. Tous les commentaires sont bienvenus. La rédaction se réserve toutefois le droit de les modérer : les propos injurieux, racistes, sexistes, homophobes, diffamatoires, à caractère pornographique, pédophile, ou contenant des incitations à la haine ne seront pas publiés.

Pour nous contacter : afriquesenlutte@gmail.com

Fils de nouvelles RSS

Les malversations intellectuelles du professeur Reyntjens[tiré de Survie France le 25 septembre 2017]

"Areva au Niger : un environnement sacrifié"[tiré de Survie France le 19 septembre 2017]

Liberté coloniale[tiré de Survie France le 18 septembre 2017]

Mo Ibrahim tacle la France[tiré de Survie France le 18 septembre 2017]

Ouattara dans de bonnes mains[tiré de Survie France le 18 septembre 2017]

Milices européennes[tiré de Survie France le 18 septembre 2017]

Sessions de rattrapage[tiré de Survie France le 18 septembre 2017]

Soutien français à la déforestation[tiré de Survie France le 16 septembre 2017]

0 | 8 | 16 | 24 | 32 | 40 | 48 | 56 | 64 | ...

Thèmes