samedi, 20 octobre 2018
 

Rail Sans Frontière

Bulletin du Réseau Rail Sans Frontière - Mars 2011 - N° 1

Depuis la première rencontre à Dakar en 2005, des organisations syndicales cheminotes de l’Afrique de l’Ouest et des associations (retraités, usagers, Droits de l’Homme) se sont rencontrées dans des séminaires organisés par TIE (Transnationale Information Exchange) et SUDRail.

Les situations des chemins de fer dans les pays respectifs face à la mondialisation, au libéralisme, aux privatisations des services publics, et à la répression antisyndicale ont été au menu de ces réunions. Dès la première année, à l’issue du séminaire où de larges convergences ont été constatées tant sur l’analyse des politiques menées que sur leurs conséquences, une charte dite “Charte de Dakar” adoptée par tous les participants fixait quelques objectifs communs : construire un syndicalisme de lutte respectueux de la base, unitaire et proposant un modèle de société différente, affirmer une solidarité internationale, mettre en oeuvre la construc- tion d’un réseau international des syndicats de travailleurs du rail.

Depuis, chaque année, les rencontres ont été autant d’occasions de poursuivre les discussions, la confrontation des points de vue et de concrétiser quelques initiatives : campagne contre la suppression de la gare de Dakar et son transfert en banlieue (réalisation d’affiches, d’autocollants), répression anti- syndicale au Maroc (télégrammes aux autorités, délégations auprès du Ministère des Transports... non reçues), par exemple. Elles auront aussi contribué à dépasser des difficultés (car il y en a eu !) dues à des spécificités locales différentes tant dans les cultures et les histoires syndicales, que dans les situations économiques et sociales.

Après ces cinq années écoulées, pendant lesquelles des liens se sont tissés entre les délégations, mais aussi entre les personnes, où nous avons appris à nous parler, nous écouter, à nous connaître, ce n’est pas le hasard si à la dernière rencontre en mai 2010 à Casablanca, quelques objectifs ont pu se concrétiser : au-delà de l’adoption d’une résolution (voir page 8), mise en place d’une coordination “Réseau Rail Sans Frontière” (RRSF), création d’une association de Solidarité contre la répression antisyndicale, édition régulière d’un bulletin d’informations “Ensemble” dont vous lisez le premier numéro, lancement d’une campagne contre la répression antisyndicale au Maroc, Sénagal, Mali et Burkina Fasso.

Mettre en oeuvre, faire vivre au quotidien, renforcer les liens avec d’autres réseaux, notamment celui d’Europe, sont les tâches qui nous attendent. Elles sont indispensables pour mettre en échec les politiques libérales à l’oeuvre, en particulier celles concernant les chemins de fer et imposer d’autres choix répondant aux besoins réels des populations de nos pays.

Le bulletin

PDF - 657.1 ko
Rail sans frontière
 
A propos de Afriques en Lutte

Afriques en lutte est un collectif de militant(e)s anticapitalistes membres ou non de plusieurs organisations politiques. Ce site présente les articles parus dans le bulletin (envoi gratuit sur simple demande) ou d’autres publications amies. Notre objectif est de diffuser, à partir d’un point de vue militant, un maximum d’informations (politiques, économiques, sociales et culturelles) sur le continent africain et sa diaspora.

Si les articles présents sur ce site reflètent une démarche volontairement ouverte et pluraliste, leurs contenus n’engagent, bien évidemment, que leurs auteur-e-s. Tous les commentaires sont bienvenus. La rédaction se réserve toutefois le droit de les modérer : les propos injurieux, racistes, sexistes, homophobes, diffamatoires, à caractère pornographique, pédophile, ou contenant des incitations à la haine ne seront pas publiés.

Pour nous contacter : afriquesenlutte@gmail.com

Fils de nouvelles RSS
Thèmes