mardi, 24 octobre 2017
 

Édito : Décolonisons les esprits !

La Décolonisation n’est pas terminée, même si les États africains ont acquis leur Indépendance pour la plupa1rt depuis 50 ans déjà. Il y’a aujourd’hui le néocolonialisme dont la Francafrique est un des avatars. Mais le franc CFA reste de tous les instruments de la colonisation, le plus inique. Les Africains de l’Afrique francophone sont les seuls à utiliser encore comme monnaie l’ancien Franc des Colonies d’Afrique ( CFA) aujourd’hui rebaptisé Franc de la Communauté Financière d’Afrique après le Franc de la Communauté Française d’Afrique en 1958.

Il ne suffit pas d’être indépendant pour être libre. A moins, comme l’Algérie et l’Indochine, on ait arraché son Indépendance à l’ennemi. Mais la plupart des pays de l’Afrique subsaharienne francophone n’ont pas arraché leur Indépendance à l’oppresseur français. Elle leur a été offerte par le colonisateur et le travail de décolonisation reste donc à faire.

La décolonisation des esprits, surtout. Trois siècles d’esclavage auxquels se sont ajoutés 100 ans de colonisation dans la barbarie et la dévalorisation ne s’effacent pas en 50 ans de pseudo Indépendance. Il va falloir arracher l’Indépendance des esprits en revisitant tous les apports des peuples d’Afrique à l’humanité car ceux ci ont été effacés par le colon, au nom de sa pseudo mission civilisatrice.

D’abord l’Égypte pharaonique nègre notamment les travaux de Cheikh Anta DIOP mais aussi les illustres royaumes d’Afrique dont certains bien avant la Révolution Française ont produit des textes aussi progressistes que la Déclaration des droits de l’homme : la charte du Mande (13 ème siècle). Il faudra aussi promouvoir l’enseignement dans les langues locales et rappeler au monde moderne que de nombreuses inventions ( feus tricolores, ampoules...) ont été faites par des noirs.

Les Africains ont beaucoup apporté à l’humanité et ils n’ont personne à rattraper. Comme le dit si bien Felwine Sarr dans son dernier livre " AFROTOPIA", l’Afrique doit se réinventer. Et pour ça, elle doit être enfin libre d’être ce qu’elle est. Elle doit puiser à sa propre source.

Moulzo

Source : http://www.afriquesenlutte.org/notr...

 
A propos de Afriques en Lutte

Afriques en lutte est un collectif de militant(e)s anticapitalistes membres ou non de plusieurs organisations politiques. Ce site présente les articles parus dans le bulletin (envoi gratuit sur simple demande) ou d’autres publications amies. Notre objectif est de diffuser, à partir d’un point de vue militant, un maximum d’informations (politiques, économiques, sociales et culturelles) sur le continent africain et sa diaspora.

Si les articles présents sur ce site reflètent une démarche volontairement ouverte et pluraliste, leurs contenus n’engagent, bien évidemment, que leurs auteur-e-s. Tous les commentaires sont bienvenus. La rédaction se réserve toutefois le droit de les modérer : les propos injurieux, racistes, sexistes, homophobes, diffamatoires, à caractère pornographique, pédophile, ou contenant des incitations à la haine ne seront pas publiés.

Pour nous contacter : afriquesenlutte@gmail.com

Thèmes