mercredi, 29 mars 2017
 

PRESIDENTIELLE 2017 – PROJET DE CHARTE POUR LA CARAVANE DE LA DIASPORA AFRICAINE

I- PARTAGER LE DIAGNOSTIC DE LA POLITIQUE FRANCAISE EN AFRIQUE

Les Organisations signataires de la Charte de la CARAVANE POUR UNE POLITIQUE FRANCAISE DE COOPERATION RESPECTUEUSE DE LA DIGNITE ET DES INTERETS FONDAMENTAUX DES PEUPLES AFRICAINS partagent les constats suivants :

  • L’indépendance des pays africains de l’espace francophone dans les années 60 a été et continue d’être un leurre et une supercherie politique,
  • Les mécanismes de domination de ces pays africains, mis en place par la ruse ou par la force par De Gaulle, demeurent aujourd’hui encore fondamentalement les mêmes : aucun de ses successeurs à l’Elysée n’est sorti de ce carcan françafricain, au-delà des discours et des promesses,
  • Le peuple français n’a rien à gagner de cette politique impérialiste qui pille sans vergogne et détruit massivement, à l’image des autres puissances étrangères présentes sur le continent africain, les nombreuses ressources humaines et naturelles de l’Afrique, au seul bénéfice d’une caste dirigeante en France et en Afrique. Cette politique de prédation se retourne contre les populations en Occident comme on le voit aujourd’hui, en Grèce, au Portugal, en Italie, etc.
  • De plus en plus de voix s’élèvent en Afrique et en France pour exiger une vraie coopération franco-africaine, en solidarité avec les mobilisations populaires en cours en Afrique, qui ont été couronnées çà et là par quelques victoires d’étapes des peuples africains.

Partant de ces constats, nos Organisations décident de mener ensemble, à l’occasion de l’élection présidentielle des 23 avril et 7 mai 2017, des actions d’interpellation et de sensibilisation. Par une mutualisation de leurs forces militantes, elles coordonneront l’organisation d’une caravane qui sillonnera des villes françaises pour partager avec l’opinion démocratique le message qu’une AFRIQUE DIGNE ET DEBOUT est à l’oeuvre ! Il s’agira aussi de démontrer, sur la base des faits et des liens profonds qui unissent le peuple français aux peuples africains, que l’une des solutions à la crise de la démocratie en France passe inéluctablement par une rupture claire avec les pratiques mafieuses encore en vigueur et la construction d’une réelle politique de partenariat gagnant-gagnant avec les Etats Africains, notamment les ex-colonies françaises.

II- CONVENIR DES OBJECTIFS ET DES MODALITES DE LA MUTUALISATION

Les Organisations signataires de la Charte de la CARAVANE POUR UNE POLITIQUE FRANCAISE DE COOPERATION RESPECTUEUSE DE LA DIGNITE ET DES INTERETS FONDAMENTAUX DES PEUPLES AFRICAINS se donnent rendez-vous à Paris, au 173 rue de Charenton, Paris 12ème, le dimanche 20 novembre 2016 de 10h à 17h pour débattre et valider ensemble les modalités concrètes de l’organisation, de la réalisation et de l’évaluation de cette action commune.

Le Séminaire du 20 novembre prochain aura à traiter et à délibérer sur les points suivants (liste non exhaustive, à compléter...) :

- 1- Co-élaborer le Questionnaire à adresser aux candidats de la Présidentielle 2017 et le Message commun à partager avec l’opinion démocratique française pendant la Campagne
- 2. Constituer l’Equipe des Porte-paroles de la Caravane
- 3. Dresser la liste des villes et des Référents Locaux qui accueillent la Caravane
- 4. Ecrire la Charte des Référents Locaux de la Caravane
- 5. Etablir un Planning des rencontres de la Caravane (dont un temps fort d’arrivée à Paris l’apothéose début avril 2017)
- 6. Répartir les Porte-paroles par ville en fonction de leurs disponibilités et des capacités financières mobilisables par le réseau de la Caravane au fil de la campagne. Par groupe de trois par exemple
- 7. Mobiliser les adhérents et les sympathisants des Organisations signataires de la Charte pour constituer les réseaux locaux de la Caravane
- 8. Prévoir un élément d’identification et d’appartenance qui servira de point de ralliement de tous les membres de la Caravane : confectionner et diffuser largement un badge, à vendre à un coût bas et symbolique, au sein et en dehors de nos réseaux militants
- 9. Diffuser des slogans qui synthétisent le message que la Caravane veut partager, par exemple

TROP C’EST TROP ! HALTE A LA SPOLIATION DE L’AFRIQUE ! ENSEMBLE POUR UNE AFRIQUE DEBOUT, DIGNE ET LIBRE !

- 10 Les salles de nos rencontres doivent être pavoisées par ces slogans diffusés via des calicots (ou autres supports). Il en est de même pour leur popularisation pendant notre campagne via les réseaux sociaux et nos interventions dans les médias
- 11. Tenir en amont de chaque rencontre, une réunion locale de la Caravane qui implique les Porte-paroles, les Référents Locaux et l’équipe locale de bénévoles de la Caravane pour se répartir les rôles dans la salle de la Conférence (accueil du public, des représentants des candidats, tenue de table de presse, présentation des organisations de la Caravane et de ses objectifs, exposition/vente de documents et produits d’exposants, etc.)
- 12. Développer une campagne médiatique locale en amont de chaque rencontre ainsi qu’une campagne médiatique nationale et internationale (trouver des relais/soutiens médiatiques en France, en Afrique et sur les autres continents)
- 13. Développer une campagne de collecte de dons financiers de soutien à la Caravane
- 14. Etablir un Budget Prévisionnel de la Caravane, étudier toutes les pistes concrètes de mobilisation financière et les possibilités de réalisation à coût modéré des activités de la Caravane
- 15. Prévoir un Temps Commun d’évaluation des activités menées dans le cadre de la Caravane.
- 16. Mettre en place une Coordination Nationale de la Caravane dont la composition reflète la diversité des Organisations signataires de la Charte et prévoir des moyens techniques, matériels, logistiques et financiers pour son bon fonctionnement.

III- IMPLIQUER AU NIVEAU LOCAL ET NATIONAL NOS MILITANTS ET SYMPATHISANTS DANS LA CONDUITE DE LA CARAVANE

Voici une première liste de villes et de proposition de dates : le nombre de villes tient compte d’une part, des personnes ressources sur le terrain et d’autre part, du délai réaliste et du créneau temporel pertinent (entre début janvier et début avril 2017) dans lequel peut s’organiser la Caravane.

Chaque organisation signataire est invitée à proposer des personnes ressources qui assumeront les tâches confiées aux Référents Locaux de la Caravane.

- Lille : 11 février 2017
- Rouen : 12 février 2017
- Rennes : 18 février 2017
- Nantes : 19 février 2017
- Bordeaux : 25 février 2017
- Toulouse : 26 février 2017
- Montpellier : 4 mars 2017
- Marseille : 5 mars 2017
- Grenoble : 11 mars 2017
- Lyon : 12 mars 2017
- Clermont Ferrand : 18 mars 2017
- Dijon : 19 mars 2017
- Strasbourg : 25 mars 2017
- Metz : 26 mars 2017
- Orléans : 1 avril 2017
- Paris : 8 avril 2017

Voici une proposition de Charte d’Accueil de la Caravane pour préciser le rôle et les responsabilités des Référents Locaux de la Caravane, ainsi que le projet de Format Type de la Conférence de la Caravane à décliner dans chaque ville-étape.

- 1. Sur la base des données fournies par les Organisations signataires, une équipe de Référents Locaux sera constituée dans chaque ville accueillant la Caravane.
- 2. Chaque équipe de Référents Locaux met en place des modalités d’actions les plus adaptées à son contexte pour traduire localement les objectifs et le message de la Caravane (qui sera convenu de commun accord lors du Séminaire du 20 novembre 2016 à Paris). Il est vivement conseillé d’assurer lors de cette rencontre nationale préparatoire de la Caravane la présence physique de participants venant des villes accueillant la Caravane, ou le cas échéant, la prise en compte des analyses et des propositions écrites des camarades de ces villes.
- 3. Les Référents Locaux gèrent l’ensemble des préparatifs de la Conférence de leur ville : prise de contact et présentation aux représentants locaux des candidats à la Présidentielle de la démarche et des documents de la Caravane (notamment le Questionnaire qui constitue la base d’interpellation des acteurs politiques), recherche et réservation de la salle, sensibilisation et mobilisation de l’opinion démocratique pour prendre part au débat pendant la rencontre, la préparation et la tenue de la Réunion avec les Porte Paroles nationaux de la Caravane, la recherche de lieux d’hébergement [si possible l’hébergement chez un(e) militant(e)] et de restauration pour faciliter le séjour des Caravaniers venus d’ailleurs, la tenue d’une réunion de débriefing après la rencontre, le retour d’expériences à partager avec la Coordination Nationale de la Caravane
- 4. Elaborer et conduire une campagne médiatique au niveau local pour populariser la démarche de la Caravane
- 5. Etablir le coût des dépenses incompressibles inhérentes à la bonne conduite des actions au niveau local
- 6. S’impliquer dans la campagne nationale de vente du Badge de la Caravane ou toute autre action de collecte de dons en soutien à la Caravane
- 7. Les Référents Locaux veillent au respect de la Charte afin d’éviter toute tentative de récupération ou de confiscation de la démarche unitaire par quelque organisation que ce soit (y compris une organisation membre de la Caravane)
- 8. La Conférence de la Caravane doit être animée en s’en tenant aux principes de l’équilibre dans le temps de la parole des représentants des candidats, du respect des règles du débat démocratique, de l’échange avec le public, ainsi que du temps à consacrer pour faire passer le message de la Caravane.
- 9. Chaque équipe de Référents Locaux veillera à prendre toutes les dispositions, y compris avec les pouvoirs publics locaux, pour assurer la sécurité des lieux et la sérénité du débat.

 
A propos de Afriques en Lutte

Afriques en lutte est un collectif de militant(e)s anticapitalistes membres ou non de plusieurs organisations politiques. Ce site présente les articles parus dans le bulletin (envoi gratuit sur simple demande) ou d’autres publications amies. Notre objectif est de diffuser, à partir d’un point de vue militant, un maximum d’informations (politiques, économiques, sociales et culturelles) sur le continent africain et sa diaspora.

Si les articles présents sur ce site reflètent une démarche volontairement ouverte et pluraliste, leurs contenus n’engagent, bien évidemment, que leurs auteur-e-s. Tous les commentaires sont bienvenus. La rédaction se réserve toutefois le droit de les modérer : les propos injurieux, racistes, sexistes, homophobes, diffamatoires, à caractère pornographique, pédophile, ou contenant des incitations à la haine ne seront pas publiés.

Pour nous contacter : afriquesenlutte@gmail.com

Thèmes