Vous êtes ici : Accueil » Afrique australe » Afrique du sud » Afrique du sud. 160 000 métallurgistes en grève illimitée pour l’augmentation (...)

Afrique du sud. 160 000 métallurgistes en grève illimitée pour l’augmentation des salaires

D 14 octobre 2021     H 04:30     A Ju Angio     C 0 messages


Le syndicat national de la métallurgie sud-africain (NUMSA) a appelé à une grève illimitée pour demander une augmentation de 8% des salaires, 160 000 travailleurs ont suivi ! Cette grève s’inscrit dans un contexte de crise sociale tendue dans le pays après les émeutes du mois de juillet.

Le mouvement de grève a commencé le 5 octobre à l’appel du plus grand syndicat du pays (NUMSA qui regroupe plus de 400 000 affiliés). Ce sont les travailleurs du secteur sidérurgique et d’ingénierie qui se sont massivement mis en grève illimitée pour demander une augmentation des salaires.

« On souffre. Cela fait 13 ans que je fais ce travail et aucune reconnaissance. Le salaire que je perçois n’est pas suffisant. Je suis endetté, et je dois soutenir mon père, ma mère, mes frères et sœurs, ils dépendent tous de moi » explique Sabelo, technicien métallurgiste à RFI.

La sidérurgie et l’ingénierie ont un poids important dans l’économie du pays, autour de 2% dans la production du pays et emploie approximativement 190 000 travailleurs. C’est à dire que la grève est très largement suivie par ce secteur de la métallurgie puisque ce sont 160 000 grévistes que l’on compte ! Les grandes manifestations qui ont eu lieu à Johannesbourg notamment en sont un témoignage supplémentaire.

Les travailleurs revendiquent, au travers de la position de la NUMSA, une augmentation de 8% des salaires dans la branche. Le patronat a déjà tenté d’éteindre les braises de la colère en octroyant une augmentation de 4% des salaires, ce qui constitue de la poudre aux yeux puisque cela ne couvre même pas l’inflation effective entre 2020 et 2021 qui est de l’ordre de 4,55%.
Cette grève illimitée des travailleurs de la métallurgie se place dans un contexte économique et sociale tendue en Afrique du Sud. La pandémie a fait plus de 88 000 victimes et le PIB a plongé de plus de 7% en 2020.
Le nombre de personne sans emploi continue d’augmenter, avec un taux de chômage qui s’établit à près de 34.4% en juillet 2021 soit plus d’un tiers de la population privée de travail.

Ce n’est pas la première fois que les travailleurs sud-africains de la métallurgie font des actions et se mettent en grève, comme en 2018 suite à l’appel de la NUMSA. Cette grève illimitée est un exemple à suivre pour lutter contre la hausse du coût de la vie qui touche la classe ouvrière internationale.

Ju Angio

Source : https://www.revolutionpermanente.fr/

Rechercher

Les plus lus

1.  ALIMENTATION : Réduire la faim, soutenir les femmes agricultrices

2.  Déclaration à propos de la menace du gouvernement britannique de priver d’aide les pays qui violent les droits des personnes LGBTI en Afrique

3.  Angola : Isabel dos Santos, Honour and Lies

4.  Botswana : LABOUR TRANSFORMATION, THE DYNAMICS AND CHALLENGES IN A DEMOCRATIC SOCIETY

5.  La voix des Sahraouis étouffée au cœur de l’Europe


5 articles au hasard

1.  Après le numéro de clown du Macron au Burkina Faso, retour aux fondamentaux…

2.  Le CADTM lancera le 24 mars un appel au Parlement européen pour l’organisation d’un audit de la dette tunisienne

3.  Madagascar - Toamasina : Les ouvriers de l’usine de Dynatec en grève

4.  La compensation de la biodiversité de Rio Tinto à Madagascar : un double accaparement de terre au nom de la biodiversité ?

5.  Djibouti : DANGER pour la vie du témoin-clé de l’affaire BORREL


Les plus populaires

1.  Texte liminaire de la Conférence de presse du mercredi 04 mai 2016 : Des fondements de la rupture d’avec les coalitions Bennoo Siggil Senegal et Bennoo Bokk Yaakaar à la formulation des nouvelles exigences et tâches, ou le temps de l’alternative populaire.

2.  Aide-ménagères à Bamako : Ton paradis, mon enfer

3.  MADAGASCAR : le premier État de la planète à souffrir de la famine à cause du dérèglement climatique

4.  Djibouti : Protection citoyenne pour Mohamed KADAMY

5.  Mauritanie : Déclaration à la mémoire des victimes de la funeste journée du 27 novembre 1990