Vous êtes ici : Accueil » Afrique australe » Angola » Angola : des ONG condamnent le déni du président Lourenço concernant une (…)

Angola : des ONG condamnent le déni du président Lourenço concernant une crise alimentaire

D 11 février 2022     H 11:30     A     C 0 messages


Le président angolais, João Lourenço, a affirmé récemment que la famine en Angola était « relative ». La plateforme d’ONG « Plataforma Sul » (Plateforme Sud), qui rassemble plusieurs organisations venant en aide aux habitants du sud de l’Angola, condamne ce qu’elle qualifie de « négationnisme ».

« Plataforma Sul » (Plateforme Sud) souhaite que le chef de l’État prenne ses responsabilités face aux morts de la famine en Angola. Elle a déjà alerté les autorités nationales et internationales sur la question de la famine et de la sècheresse dans le sud de l’Angola. Et elle veut désormais tenir les autorités angolaises directement responsables des pertes en vies humaines dues à la faim, alors que le fléau se propage dépassant le sud du pays d’où des milliers d’Angolais ont déjà fui, cherchant refuge en Namibie, en raison de la sécheresse prolongée qui a conduit à la famine dans la région.

Plataforma Sul :

Il y a bel et bien des documents officiels qui attestent de la malnutrition. Les enfants et les vieillards sont les plus touchés. Nous avons été surpris avec cette dernière prise de parole du président de la République. Malheureusement, c’est un discours négationniste et c’est regrettable parce que la famine en Angola, c’est une réalité. C’est la conséquence de la mauvaise répartition des richesses et de la mauvaise gouvernance du pays depuis 45 ans. La Plateforme Sud a maintes fois demandé que l’on décrète l’état d’urgence, ce qui n’a jamais été fait et cette intervention du président angolais est la preuve qu’il n’y a pas d’engagement des autorités angolaises pour régler le problème. C’est d’autant plus inquiétant que la famine ne touche pas que le sud du pays. C’est un phénomène à l’échelle nationale. Le nombre de mendiants a explosé et la situation est très critique alors que lui, le président, il fait ce discours comme si la famine n’existait même pas.

Source : https://www.rfi.fr/fr/afrique/

Rechercher

Les plus lus

1.  ALIMENTATION : Réduire la faim, soutenir les femmes agricultrices

2.  Déclaration à propos de la menace du gouvernement britannique de priver d’aide les pays qui violent les droits des personnes LGBTI en Afrique

3.  Angola : Isabel dos Santos, Honour and Lies

4.  La voix des Sahraouis étouffée au cœur de l’Europe

5.  Botswana : LABOUR TRANSFORMATION, THE DYNAMICS AND CHALLENGES IN A DEMOCRATIC SOCIETY


5 articles au hasard

1.  NO TERANGA FOR EPA ! PAS DE TERANGA POUR L’APE ! DUñ TERAL APE ! La CEDEAO doit refuser son annexion par l’Union Européenne en bloquant l’APE !

2.  Niger : conflit social pour Areva dans la mine d’uranium de Cominak

3.  Libéria : Mae Azango a pris sur elle le sujet tabou de la Mutilation Génitale Féminine (MGF)

4.  Les manifestants soudanais expédiés dans des "maisons fantômes"

5.  Guinée : Inculpation de l’ancien chef de la garde présidentielle dans l’affaire des tortures de 2010


Les plus populaires

1.  Ethnonationalism, imperialism and the working class in Ethiopia

2.  Togo expels French reporter, suspends press accreditation for foreign media

3.  Togo : RSF dénonce l’expulsion arbitraire du journaliste Thomas Dietrich et la suspension des accréditations pour la presse étrangère

4.  La Banque Mondiale Accusée de Destruction des Exploitations Agricoles Traditionnelles dans le but de Soutenir l’Accès à la Terre des Grandes Entreprises

5.  Kenya - Doctors’ Strike : President Ruto’s Hypocrisy Exposed