Vous êtes ici : Accueil » Afrique australe » Madagascar » Madagascar : APPEL A LA LIBERTE D’EXPRESSION ET AU SURSAUT (...)

Madagascar : APPEL A LA LIBERTE D’EXPRESSION ET AU SURSAUT CITOYEN

D 19 octobre 2010     H 12:39     A     C 0 messages


Le Comité Limby n’existe plus mais a fait place à l’association Limby Liberté car nous sommes décidés à poursuivre nos actions en faveur de la liberté d’expression et de l’engagement citoyen dans toutes les régions de Madagascar. Aussi nous lançons cet appel :

- Que les sept amis d’Elimberaza Mandridake soient libérés sans condition et sans délai ! Nous déclarons que leur emprisonnement injustifié à Tuléar – arrestation après le dépôt d’une plainte contre X et accusation sans preuve - ne vise qu’à museler leur liberté de parole en vue des prochaines consultations populaires.

- Que toute voix sollicitée ne soit pas étouffée lorsque celle-ci a été émise ! Ainsi nous réclamons que les idées émises par tous les districts lors du « Dinika santatra » soient diffusées par les autorités auprès du grand public.

- Que les résolutions exprimées à l’occasion de toute forme de conférence convoquée ne soient pas dénaturées ! Ainsi, nous dénonçons les manœuvres de manipulation et les mécanismes de détournement des conclusions sur les mesures d’amnistie des travaux de la commission « Réconciliation nationale » d’Ivato en septembre 2010.

- Que la liberté de manifestation et de grève soit incontestable et incontestée ! Ainsi, nous exigeons que cessent les intimidations à l’endroit des contestataires, manifestants et grévistes. Que cessent les enlèvements des leaders d’opinion par les forces de l’ordre ! Sans ordre de mission officiel, sans mandat, ces pratiques sont de véritables kidnappings.

- Que la réglementation ne serve pas d’outil à faire taire les adversaires politiques ! Ainsi, concernant les stations de radio privée, nous condamnons la fermeture des unes et la suspension ciblée des licences d’exploitation des autres.

- Que toutes les informations sur le pillage de nos ressources forestières soient partagées avec le plus grand nombre ! Ainsi, nous demandons l’arrêt des intimidations envers les citoyens malgaches et les membres des ONG voulant faire la lumière en toute indépendance sur ces affaires scandaleuses.

- Nous appelons de nos vœux l’organisation d’une conférence nationale bien préparée, reconnue et acceptée par toutes les sensibilités politiques. De cette manière, toutes les entités pourront exposer et défendre leurs points de vue. Nous affirmons qu’il faut éviter toute forme d’exclusion politique qui est l’une des causes principales des graves crises cycliques à Madagascar.

- Enfin, nous exhortons les individus et les groupes d’individus à exercer leurs droits de citoyens et à oser livrer leurs opinions en privé comme en public.

13 octobre 2010

Pour l’association Limby Liberté

Limby.Liberte@gmail.com

Le Président : William Ralainarivo