Vous êtes ici : Accueil » Afrique centrale » Cameroun » Cameroun : Tournons la Page demande la libération immédiate et sans (...)

Cameroun : Tournons la Page demande la libération immédiate et sans conditions de ses militants

D 20 septembre 2015     H 12:25     A Tournons la page     C 0 messages


La coalition internationale Tournons la page dénonce l’arrestation de ses membres camerounais réunis en atelier de travail les 14 et 15 septembre 2015

Le 15 septembre 2015, journée internationale de la démocratie, des membres de la coalition Tournons la Page au Cameroun ont été brutalement arrêtés lors d’un atelier de travail.

Cette arrestation est intervenue alors que le réseau Dynamique Citoyenne (coordinateur national de Tournons la Page) était réuni au Palais des sports de Yaoundé dans le cadre d’un atelier de réflexion sur la gouvernance électorale et l’alternance démocratique. Sur l’ordre du sous-préfet de Yaoundé 2ème, les membres présents de la campagne Tournons la Page au Cameroun ont été séquestrés puis évacués violemment, par une quarantaine d’éléments des forces de l’ordre. Les T-shirts des participants ont été arrachés, le matériel des journalistes présents à l’événement et les téléphones de certains participants ont été confisqués.

Six personnes ont été arrêtées ce 15 septembre 2015, journée internationale de la démocratie. Il s’agit de : M. Jean-Marc BIKOKO (le point focal national de Dynamique Citoyenne, Président de la Centrale Syndicale du Secteur Public), Agnès Adélaïde METOUGOU, BIKOKO Le juste, Jessie BIKOKO, NDJALLA EPANGUE Yves et FOGNO FOTSO François.Ils sont actuellement toujours en détention.

De plus, le 16 septembre dans la matinée, la police a fait irruption au siège de Dynamique Citoyenne, arrêtant notamment son coordinateur, Léon Ngaba, ainsi que Jean-Baptiste Sipa, coordinateur national de Article 55 alors que le réseau tenait sa coordination nationale.

La coalition internationale Tournons la Page dénonce avec la plus grande véhémence ces atteintes graves et flagrantes à la liberté d’expression et interpelle l’opinion publique internationale sur ces actes de répression et d’intimidation à l’encontre de la société civile camerounaise, en particulier les membres de la campagne Tournons la page, qui exerce sa fonction d’observation, de réflexion et d’analyse citoyennes de la société.

L’ensemble de la coalition internationale Tournons la Page, qui réunit une cinquantaine d’organisations en Afrique et en Europe ainsi qu’un bon millier de soutiens, demande la libération immédiate et sans condition de ses membres arbitrairement détenus.

La Campagne en appelle au sens de responsabilité des pouvoirs publics et leur devoir de garantir en toutes circonstances l’intégrité physique et psychologique nécessaire à la société civile afin qu’elle mène librement son action citoyenne.

Tournons la Page demande aux Nations Unies, à l’Union Européenne, ainsi qu’à l’Union Africaine de tout mettre en œuvre en vue d’obtenir la libération des personnes détenues.

Rechercher

Les plus lus

1.  ALIMENTATION : Réduire la faim, soutenir les femmes agricultrices

2.  Déclaration à propos de la menace du gouvernement britannique de priver d’aide les pays qui violent les droits des personnes LGBTI en Afrique

3.  Angola : Isabel dos Santos, Honour and Lies

4.  Botswana : LABOUR TRANSFORMATION, THE DYNAMICS AND CHALLENGES IN A DEMOCRATIC SOCIETY

5.  La voix des Sahraouis étouffée au cœur de l’Europe


5 articles au hasard

1.  Pour un observatoire sur les fémicides à Madagascar

2.  Burkina Faso : Décès d’Hama Arba Diallo

3.  FAURE GNASSINGBE ET ARTHEME K. AHOOMEY-ZUNU : DIRIGER LE TOGO JUSQU’EN 2025

4.  Guinée-Bissau : Revisiter "The weapon of theory" (l’arme de la théorie) de Cabral

5.  Libye : A bas le régime de Kadhafi ! Non à la guerre impérialiste !


Les plus populaires

1.  Texte liminaire de la Conférence de presse du mercredi 04 mai 2016 : Des fondements de la rupture d’avec les coalitions Bennoo Siggil Senegal et Bennoo Bokk Yaakaar à la formulation des nouvelles exigences et tâches, ou le temps de l’alternative populaire.

2.  Kenya : Press conference held by pastoralists in Nairobi

3.  LES RÉVOLUTIONS DES PEUPLES DANS LE MACHREK ET LE MAGHREB :

4.  Afrique : Couper les vivres aux États homophobes n’est pas la solution, préviennent les associations LGBTI

5.   بيان حول اتفاق 21 نوفمبر 2021 بين الفريق البرهان رئيس مجلس السيادة ود. حمدوك رئيس الوزراء