Vous êtes ici : Accueil » Afrique centrale » Congo Brazzaville » Congo : de la forfaiture politique à la violence partisane

Congo : de la forfaiture politique à la violence partisane

D 20 avril 2016     H 17:49     A Parti de Gauche (France)     C 0 messages


Le tyran prédateur du Congo Brazza, Sassou Nguesso a fait bombarder des villages du pool fiefs d’un de ses opposants par des hélicoptères pilotés par des mercenaires étrangers ; des quartiers sud de Brazzaville ont connu des violences faisant au moins 17 morts ; les arrestations arbitraires d’opposants se multiplient et un climat de peur s’installe.

La Cour Constitutionnelle à la solde du pouvoir a proclamé le 24 mars les résultats définitifs du scrutin présidentiel du 20 mars en annonçant la victoire de Sassou 72 ans pour un troisième mandat avec 60% des voix, sans que les procès-verbaux aient été entièrement compilés. Elle ne fait que conforter le hold-up électoral réalisé par Sassou : une élection précipitée afin de prendre de vitesse l’opposition, un vote organisé dans un pays coupé du reste du monde, une CNEI partisane, de nombreux manquements aux règles démocratiques d’organisation du vote.

La coordination de l’opposition a, quant à elle, constitué une Commission Technique des Elections afin de se donner les moyens d’apprécier les résultats ; malgré les nombreux obstacles rencontrés, la CTE a pu, sur la base de 80% des procès-verbaux enregistrés, constater que deux candidats de l’opposition (Kolelas et Mokoko) auraient pu être qualifiés pour le second tour.

Nous ne sommes pas dupes de cette situation confuse mais ce que nous pouvons proclamer est que Sassou n’est pas, quoi qu’en disent les médias français, le Président élu du Congo.

Le Parti de gauche soutient les plates-formes politiques FROCAD-IDC dans leur demande au peuple congolais de poursuivre partout la désobéissance civile et citoyenne notamment sous la forme d’opérations ville morte.

Le Parti de gauche demande que le gouvernement français réagisse en demandant, avec l’aide de l’Union européenne, une publication des résultats du premier tour détaillés issus des bureaux de vote selon les procès verbaux afin que l’ordre des candidats au premier tour soit vérifié.

Le Parti de gauche exige que le gouvernement français dénonce le coup d’Etat électoral de Sassou et promeuve l’idée d’un dialogue politique entre congolais en vue de sortir le pays de la crise.

Rechercher

Les plus lus

1.  ALIMENTATION : Réduire la faim, soutenir les femmes agricultrices

2.  Déclaration à propos de la menace du gouvernement britannique de priver d’aide les pays qui violent les droits des personnes LGBTI en Afrique

3.  Angola : Isabel dos Santos, Honour and Lies

4.  Botswana : LABOUR TRANSFORMATION, THE DYNAMICS AND CHALLENGES IN A DEMOCRATIC SOCIETY

5.  La voix des Sahraouis étouffée au cœur de l’Europe


5 articles au hasard

1.  Pensioners woes : The need for labour movement’s concerted efforts

2.  Mali : « La guerre, c’est la politique continuée par d’autres moyens »

3.  Second revolution brings down Egypt’s president

4.  Grève et manifestation devant la préfecture le 9 avril à La Réunion

5.  Accord de coopération judiciaire France-Maroc La France, nouvelle alliée objective du système tortionnaire marocain


Les plus populaires

1.  Nigeria : Les survivantes de la traite confrontées à la pauvreté et la détresse Les autorités devraient renforcer le soutien à ces femmes au lieu de les maintenir dans des centres d’hébergement

2.  ALIMENTATION : Réduire la faim, soutenir les femmes agricultrices

3.  La voix des Sahraouis étouffée au cœur de l’Europe

4.  AFGHANISTAN : L’invasion des barbares et le capitalisme du désastre

5.  Texte liminaire de la Conférence de presse du mercredi 04 mai 2016 : Des fondements de la rupture d’avec les coalitions Bennoo Siggil Senegal et Bennoo Bokk Yaakaar à la formulation des nouvelles exigences et tâches, ou le temps de l’alternative populaire.