Vous êtes ici : Accueil » Afrique centrale » Congo Kinshasa » RDC : Journaliste menacé de mort, le dernier abus des militaires (...)

RDC : Journaliste menacé de mort, le dernier abus des militaires congolais

D 2 avril 2016     H 05:16     A Reporters sans frontières     C 0 messages


Reporters sans frontières (RSF) condamne les menaces de mort proférées par un militaire à l’encontre du journaliste Maghaniryo L’Katé, directeur de la Radio Télévision Graben Kasindi. L’organisation demande aux autorités congolaises d’assumer leur rôle de protection des journalistes.

Parce qu’il a diffusé des informations sur la fraude douanière qui sévit aux abords de la ville de Kasindi et dans laquelle serait impliquée l’unité du capitaine de l’armée régulière des FARDC, Fredy Kangela, Maghaniryo L’Katé a non seulement été menacé par téléphone le lundi 21 mars dernier mais il a également été convoqué le lendemain au bureau du capitaine.

Par prudence, le journaliste s’est présenté accompagné de témoins, ce qui n’a nullement empêché l’officier de déclarer, devant une dizaine de personnes : “Je vais te tuer comme on a fait pour Norbert Zongo” (journaliste burkinabé assassiné en 1998 alors qu’il enquêtait sur la mort du chauffeur de François Compaoré, frère du président de l’époque) et de menacer le journaliste de représailles s’il propageait à nouveau des informations sur les militaires.

“Ce genre d’abus de pouvoir par les militaires est tout simplement inacceptable, déclare Reporters sans frontières. Nous rappelons aux autorités congolaises que la protection des journalistes relève de leur responsabilité. Nous demandons une enquête pour que toute la lumière soit faite sur cette affaire qui porte une atteinte grave à la liberté d’information.”

En RDC, la situation de la liberté d’information se dégrade ces derniers temps comme l’attestent notamment la fermeture de trois médias de Lubumbashi depuis le début de l’année et le black-out imposé aux médias du Nord-Kivu. Par ailleurs, un journaliste arrêté au Nord-Kivu le 5 mars dernier est toujours derrière les barreaux, sans avoir encore vu un juge.

La RDC est classée 150ème sur 180 pays au Classement mondial sur la liberté de la presse établi en 2015 par RSF.

Rechercher

Les plus lus

1.  ALIMENTATION : Réduire la faim, soutenir les femmes agricultrices

2.  Déclaration à propos de la menace du gouvernement britannique de priver d’aide les pays qui violent les droits des personnes LGBTI en Afrique

3.  Angola : Isabel dos Santos, Honour and Lies

4.  Botswana : LABOUR TRANSFORMATION, THE DYNAMICS AND CHALLENGES IN A DEMOCRATIC SOCIETY

5.  La voix des Sahraouis étouffée au cœur de l’Europe


5 articles au hasard

1.  L’Empire qui ne veut pas mourir : « Il faut accepter que l’histoire en Afrique puisse s’écrire sans la France »

2.  Etre lesbienne en Afrique du Sud : pas toujours gai

3.  SARKOZY OU HOLLANDE : POUR QUI « VOTENT » LES AFRICAINS ?

4.  Togo : Manifestation de la STT bloquée par les forces de l’ordre : Nadou Lawson parle de « violation flagrante du droit des syndicats »

5.  Burundi : APPEL À LA LIBÉRATION DE M. JEAN-CLAUDE


Les plus populaires

1.  1er MAI 2022 : DECLARATION DE YOONU ASKAN WI / MOUVEMENT POUR L’AUTONOMIE POPULAIRE ET DU FONT POUR UNE REVOLUTION ANTI-IMPERIALISTE, POPULAIRE ET PANAFRICAINE (FRAPP) S’UNIR POUR INTENSIFIER LA LUTTE CONTRE LA VIE CHERE, LE CHOMAGE, LE PIETINEMENT DE LA DIGNITE ET DES DROITS DES TRAVAILLEURS !

2.  Centrafrique : Joseph Kony toujours recherché après le coup d’État en RCA

3.  Burkina Faso : Déclaration de l’unité d’action syndicale sur la situation nationale.

4.  ALIMENTATION : Réduire la faim, soutenir les femmes agricultrices

5.  Bénin : Non a la privatisation des douanes