Vous êtes ici : Accueil » Afrique centrale » Ouganda » OUGANDA : Christine Amony, « Trouver de la nourriture pour toute la famille (...)

OUGANDA : Christine Amony, « Trouver de la nourriture pour toute la famille devient un cauchemar »

D 9 mai 2011     H 04:59     A IRIN     C 0 messages


GULU, 29 avril 2011 (IRIN) - L’augmentation soudaine du prix des denrées alimentaires et des carburants en Ouganda, au cours des quatre derniers mois, fait monter l’inquiétude et les habitants font pression sur le gouvernement pour qu’il intervienne et mette un frein aux augmentations.

Dans la ville de Gulu, une habitante des bidonvilles, Christine Amony, 42 ans, parvient tout juste à survivre en vendant des bananes dans les rues de Gulu. Elle a raconté à IRIN quelle vivait d’un repas par jour pour essayer de faire face au coût de la vie.

« Nous sommes à présent dans une situation très difficile. Trouver la nourriture à mettre sur la table pour toute la famille devient un cauchemar. Les denrées sont inabordables car les prix augmentent de jour en jour. Les gens de Kony Paco [un bidonville] réduisent le nombre de repas et ont faim parce que l’argent ne permet pas d’acheter la nourriture nécessaire.

J’ai quatre enfants et nous vivons à Kony Paco. Nous mangeons du manioc et des haricots une fois par jour, le soir, et même comme ça, ce n’est pas suffisant.

Mes enfants n’ont plus ni petit déjeuner ni déjeuner, parce que je ne peux pas me permettre d’acheter à manger pour trois repas.

Les prix ont tellement augmenté. En octobre dernier, 1 kilo de sucre coûtait 2 300 shillings ougandais [1 dollar] mais aujourd’hui il en coûte 3 000 ; le riz est maintenant à 3 000 shillings [1,25 dollar], alors qu’il était à 1 600 shillings ; le maïs est passé de 300 [0,12 dollar] à 1000 shillings, la farine de 800 [0,30 dollar] à 1 700 shillings, les pois de 1 000 [0,41 dollar] à 3 000 shillings, les cacahuètes de 2 500 [1,04 dollar] à 3 500 shillings, le millet de 800 [0,30 dollar] à 1 000 shillings, les haricots de 1 800 [0,75 dollar] à 3 000 shillings, les tomates de 1 200 [0,50 dollar] à 2 500 shillings et la viande de 5 000 [2,08 dollars] à 6 000 shillings.

La saison dernière, les récoltes n’ont pas été bonnes, parce qu’il y avait eu trop de pluie, ce qui a fait pourrir les récoltes dans les jardins. Et maintenant, le prix des carburants a augmenté. Un litre d’essence qui coûtait 2 800 shillings [1,16 dollar] en juin dernier en coûte aujourd’hui 3 800 [1,58 dollar]. Le prix du transport a également fait un bond, ce qui a obligé les vendeurs de nourriture à hausser leurs prix afin de récupérer les frais de transport.

Je ne sais pas jusqu’où tout cela va nous mener. Les gens manifestent parce qu’ils n’ont pas assez à manger. Je prie pour que la première saison de récolte [d’avril à juin] produise suffisamment de nourriture afin que nous ayons suffisamment à manger. Pour l’instant, le temps est plutôt effrayant, car les pluies ont été très irrégulières.

Même les loyers ont augmenté. Je ne sais pas si je serai capable de trouver les 20 000 shillings [8,30 dollars] de loyer pour le mois prochain. Je n’ai même pas l’argent pour payer les frais de scolarité de mes enfants pour le trimestre prochain. »

Source : http://www.irinnews.org

Rechercher

Les plus lus

1.  ALIMENTATION : Réduire la faim, soutenir les femmes agricultrices

2.  Déclaration à propos de la menace du gouvernement britannique de priver d’aide les pays qui violent les droits des personnes LGBTI en Afrique

3.  Angola : Isabel dos Santos, Honour and Lies

4.  Botswana : LABOUR TRANSFORMATION, THE DYNAMICS AND CHALLENGES IN A DEMOCRATIC SOCIETY

5.  La voix des Sahraouis étouffée au cœur de l’Europe


5 articles au hasard

1.  « Les borborygmes des patois africains »

2.  LES FEMMES D’AFRIQUE CENTRALE ET L’INSECURITE HUMAINE

3.  Sud Soudan : Dégradation consternante de la liberté de la presse au Sud, problèmes récurrents au Nord

4.  Les propriétaires terriens privés soulèvent l’indignation au Sénégal

5.  Front pour une Révolution Anti-impérialiste Populaire et Panafricaine(FRAPP)


Les plus populaires

1.  1er MAI 2022 : DECLARATION DE YOONU ASKAN WI / MOUVEMENT POUR L’AUTONOMIE POPULAIRE ET DU FONT POUR UNE REVOLUTION ANTI-IMPERIALISTE, POPULAIRE ET PANAFRICAINE (FRAPP) S’UNIR POUR INTENSIFIER LA LUTTE CONTRE LA VIE CHERE, LE CHOMAGE, LE PIETINEMENT DE LA DIGNITE ET DES DROITS DES TRAVAILLEURS !

2.  Gabon : Lettre Ouverte aux illustres invités au New York Forum Africa

3.  La politique africaine française sous influence militaire ?

4.  SÉNÉGAL :La Démocratie et l’Etat de droit menacés avec le Président Macky Sall

5.  Sénégal : Les inondations révèlent les éléphants blancs de MACKY/APR/BBY