Vous êtes ici : Accueil » Afrique centrale » Ouganda » Ouganda : un journaliste d’investigation enlevé en plein jour à (...)

Ouganda : un journaliste d’investigation enlevé en plein jour à Kampala

D 18 février 2018     H 04:07     A Reporters sans frontières     C 0 messages


Charles Etukuri, journaliste d’investigation ougandais pour New Vision a été enlevé à Kampala par des hommes armés non identifiés, cinq jours après avoir publié un article à charge contre l’agence nationale de contre-espionnage. Reporters sans frontières (RSF) demande aux autorités d’ouvrir une enquête pour identifier les auteurs de cet enlèvement et de retrouver au plus vite Charles Etukuri.
Selon différentes sources d’informations, le journaliste d’investigation Charles Etukuri a été enlevé par cinq hommes armés non identifiés, le 13 février, devant le siège de son groupe de presse pro-gouvernemental Vision Group, à Kampala.

Cinq jours auparavant, le journaliste avait publié un article révélant l’implication d’agents des services de contre-espionnage (Internal Security Organization-ISO) dans l’arrestation, le 5 février, d’un ressortissant finlandais, Tuomas Teräsvuori, commerçant en systèmes de sécurité. Ce dernier avait été retrouvé mort, le lendemain, dans un hôtel à Kampala.

“Nous sommes très préoccupés par le sort de Charles Etukuri, déplore RSF. Les journalistes doivent pouvoir mener des enquêtes en toute liberté sans crainte d’être pris pour cibles. Nous demandons aux autorités de lancer au plus vite une enquête afin de faire la lumière sur cette affaire, de retrouver le journaliste et de sanctionner les auteurs de son enlèvement”.

D’après plusieurs journaux, cinq hommes armés en tenue militaire se sont postés devant le siège du groupe de presse et ont forcé le journaliste à monter dans un véhicule. Dans une interview, la rédactrice en chef de Vision Groups, Barbara Kaija a déclaré qu’elle soupçonnait que les ravisseurs, de celui qu’elle considère comme le meilleur journaliste d’investigation criminelle, soient des agents des services de sécurité et fait le lien entre ses articles récemment publiés et son enlèvement.

La police nationale a déclaré n’avoir, à ce jour, aucune information quant à l’enlèvement ou l’arrestation du journaliste.

L’Ouganda occupe la 112ème place sur 180 pays dans le Classement de la liberté de la presse établi par Reporters sans frontières.

Rechercher

Les plus lus

1.  ALIMENTATION : Réduire la faim, soutenir les femmes agricultrices

2.  Déclaration à propos de la menace du gouvernement britannique de priver d’aide les pays qui violent les droits des personnes LGBTI en Afrique

3.  Angola : Isabel dos Santos, Honour and Lies

4.  Botswana : LABOUR TRANSFORMATION, THE DYNAMICS AND CHALLENGES IN A DEMOCRATIC SOCIETY

5.  La voix des Sahraouis étouffée au cœur de l’Europe


5 articles au hasard

1.  Allocution de Jean-Bosco PELEKET lors de la manifestation de soutien au peuple Centrafricain éprouvé, parvis des Droits de l’Homme, Trocadéro à Paris

2.  Maroc : l’enlèvement du camarade Abdul-Jalil Akadil militant actif du mouvement de 20 Février à Safi

3.  Cameroun : portrait du président du Manidem

4.  Uganda : Police Attack LGBT Pride Event

5.  SOMALIE : L’importance accordée aux opérations militaires « met davantage de civils en danger »


Les plus populaires

1.  1er MAI 2022 : DECLARATION DE YOONU ASKAN WI / MOUVEMENT POUR L’AUTONOMIE POPULAIRE ET DU FONT POUR UNE REVOLUTION ANTI-IMPERIALISTE, POPULAIRE ET PANAFRICAINE (FRAPP) S’UNIR POUR INTENSIFIER LA LUTTE CONTRE LA VIE CHERE, LE CHOMAGE, LE PIETINEMENT DE LA DIGNITE ET DES DROITS DES TRAVAILLEURS !

2.  Front populaire et mythologie politique : « l’oubli » des colonisés

3.  Nest-egging for a rainy day

4.  Grandir dans la guerre - les enfants-soldats en RDC

5.  "Xenophobia" in South Africa : Order, Chaos, and the Moral Economy of Witchcraft