Vous êtes ici : Accueil » Afrique centrale » Rwanda » Rwanda : 20 ans Invitation colloque sur l’impunité le 25 mars à l’Assemblée (...)

Rwanda : 20 ans Invitation colloque sur l’impunité le 25 mars à l’Assemblée Nationale

D 21 mars 2014     H 05:15     A Survie     C 0 messages


Survie organise le mardi 25 mars au Palais Bourbon un colloque intitulé « 20 ans après le génocide des Tutsi au Rwanda, la fin de l’impunité ? » pour lancer sa campagne sur la responsabilité de la France dans le génocide des Tutsi au Rwanda.

De nombreuses personnalités du monde de la recherche, des journalistes, ainsi que des membres du milieu associatif sont associés à cet évènement. Nous aimerions, connaissant votre intérêt pour ce sujet, vous convier à ce colloque riche en intervenants qui permettra d’appréhender, 20 ans après les faits, quelle est la réalité aujourd’hui de ce combat pour la fin de l’impunité, qui a poussé Survie et quatre autres organisations à se constituer depuis le 4 février dernier partie civile dans le premier procès d’un génocidaire rwandais en France, procès dont le verdict a été rendu ce vendredi.

Pour votre information, voici ci-dessous et en pièce jointe le programme provisoire de ce colloque :


Accueil 9h - 9h30

Introduction - Les enjeux de l’impunité

L’impunité et la perpétuation du crime. Exemple de l’impunité au Rwanda des années 60 à début 94.

Par Marcel Kabanda (sous réserve)

Thématique 1 - 1994-2013 : l’impunité accordée par la France aux génocidaires - 1h30

· Exfiltration et mise à l’abri des génocidaires pendant et après le génocide par Jacques Morel

· Présence dans l’impunité de génocidaires en France pendant 20 ans par Alain Gauthier

· La France et le TPIR par Raphaëlle Maison

Thématique 2 - Brouillard et contre-feux médiatiques - 1h30

· L’affaire Bruguière par Philippe Braeways

· Rwanda : entre fantasmes et désinformation par Jean-François Dupaquier

· La "bienveillance" de la France envers les FDLR par Colette Braeckman (sous réserve)

Pause déjeuner 13h - 14h

Thématique 3 - 1994 - 2013 : les complices n’ont pas été inquiétés - 1h30

· Panorama des complicités oubliées par Bruno Gouteux

· Affaire Barril : ce que l’Etat français savait par François Crétollier

Thématique 4 - Des procès et des lois : avancées et inquiétudes - 1h30

· Des avancées et des inquiétudes : aspects politiques par Laurence Dawidowicz

· Le "choix" par la justice du droit applicable, la loi française et l’impunité par Patrick Baudoin

Conclusion – Association Survie

Les inscriptions (obligatoires, compte tenu du lieu) sont à prendre auprès de Julien Moisan julien.moisan@survie.org

Merci de bien vouloir nous préciser si vous assisterez à la journée entière ou une demi journée seulement.

Rechercher

Les plus lus

1.  ALIMENTATION : Réduire la faim, soutenir les femmes agricultrices

2.  Déclaration à propos de la menace du gouvernement britannique de priver d’aide les pays qui violent les droits des personnes LGBTI en Afrique

3.  Angola : Isabel dos Santos, Honour and Lies

4.  Botswana : LABOUR TRANSFORMATION, THE DYNAMICS AND CHALLENGES IN A DEMOCRATIC SOCIETY

5.  La voix des Sahraouis étouffée au cœur de l’Europe


5 articles au hasard

1.  Congo Brazzaville : « En Françafrique, il n’y a pas d’élection »

2.  Comité central du parti SADI à Sikasso : Pour rendre hommage aux résistants et aux pères de l’Indépendance du Mali

3.  Mauritanie : L’UFP, à propos du passage de Aziz à la télé

4.  Cameroun : « Nous demandons une période de transition consensuelle »

5.  ARRESTATION du Président de la LIGUE DJIBOUTIENNE des DROITS de l’HOMME


Les plus populaires

1.  Texte liminaire de la Conférence de presse du mercredi 04 mai 2016 : Des fondements de la rupture d’avec les coalitions Bennoo Siggil Senegal et Bennoo Bokk Yaakaar à la formulation des nouvelles exigences et tâches, ou le temps de l’alternative populaire.

2.  Afrique du sud : The Lives of Women & Girls Are Not Respected

3.  La voix des Sahraouis étouffée au cœur de l’Europe

4.  Agenda des actions africaines en région parisienne d Avril 2015

5.  Transparency group should reject Ethiopia’s membership due to its restrictions on civil society