Vous êtes ici : Accueil » Afrique centrale » Rwanda » Rwanda : Un journaliste en détention provisoire pour un lapsus à (...)

Rwanda : Un journaliste en détention provisoire pour un lapsus à l’antenne

D 28 mai 2012     H 05:45     A Reporters sans frontières     C 1 messages


Habarugira Epaphrodite, journaliste pour la radio communautaire Huguka, située dans la région de Muhanga (Sud), est écroué depuis le 24 avril 2012 à la prison de Gitarama, chef lieu de la province. Une instruction a été ouverte à son encontre pour des propos minimisant le génocide et pour "propagation de l’idéologie du génocide". A titre de sanction disciplinaire, la direction de la station a décidé de licencier le jeune journaliste dès le lendemain de sa "faute". Ce dernier avait commis un lapsus en présentant le journal.

"Sans justifier les paroles de Habarugira Epaphrodite, Reporters sans frontières condamne son placement en détention provisoire pour des propos qu’il a tenu à l’antenne. La privation de liberté fixée à trente jours par le Procureur est totalement disproportionnée au regard de la faute commise. Une telle mesure produit inévitablement un effet d’intimidation inacceptable pour toute la profession. Nous demandons à la justice la remise en liberté du journaliste afin qu’il puisse préparer sa défense dans le cadre d’un procès impartial et équitable", a déclaré Reporters sans frontières.

"Le licenciement disciplinaire constitue déjà une sanction lourde. Les autorités devraient éviter d’y ajouter l’incarcération", a affirmé l’organisation, qui poursuit son engagement en faveur de la dépénalisation des délits de presse au Rwanda.

Dans le journal du matin du 22 avril 2012, Habarugira Epaphrodite aurait procédé en kinyarwanda à une confusion entre les termes de "victimes" et de "rescapés", laissant entendre qu’il approuvait le génocide. Selon ses confrères, il s’agirait d’un simple lapsus puisque, la veille, le journaliste avait présenté le même journal sans commettre d’erreurs. Le journal présenté évoquait la cérémonie de commémoration des victimes du génocide rwandais, survenu 18 ans plus tôt.

Pour tout renseignement complémentaire :

Reporters sans frontières
47, rue Vivienne
75002 Paris
France

rsf (@) rsf.org

tél : +33 1 44 83 84 84 // téléc : +33 1 45 23 11 51

http://www.rsf.org

Rechercher

Les plus lus

1.  ALIMENTATION : Réduire la faim, soutenir les femmes agricultrices

2.  Déclaration à propos de la menace du gouvernement britannique de priver d’aide les pays qui violent les droits des personnes LGBTI en Afrique

3.  Angola : Isabel dos Santos, Honour and Lies

4.  Botswana : LABOUR TRANSFORMATION, THE DYNAMICS AND CHALLENGES IN A DEMOCRATIC SOCIETY

5.  La voix des Sahraouis étouffée au cœur de l’Europe


5 articles au hasard

1.  Congo Brazzaville : « En Françafrique, il n’y a pas d’élection »

2.  Comité central du parti SADI à Sikasso : Pour rendre hommage aux résistants et aux pères de l’Indépendance du Mali

3.  Mauritanie : L’UFP, à propos du passage de Aziz à la télé

4.  Cameroun : « Nous demandons une période de transition consensuelle »

5.  ARRESTATION du Président de la LIGUE DJIBOUTIENNE des DROITS de l’HOMME


Les plus populaires

1.  Texte liminaire de la Conférence de presse du mercredi 04 mai 2016 : Des fondements de la rupture d’avec les coalitions Bennoo Siggil Senegal et Bennoo Bokk Yaakaar à la formulation des nouvelles exigences et tâches, ou le temps de l’alternative populaire.

2.  Afrique du sud : The Lives of Women & Girls Are Not Respected

3.  La voix des Sahraouis étouffée au cœur de l’Europe

4.  Agenda des actions africaines en région parisienne d Avril 2015

5.  Transparency group should reject Ethiopia’s membership due to its restrictions on civil society