Vous êtes ici : Accueil » Afrique centrale » Tchad » Tchad : Amers lendemains postélectoraux pour l’opposition

Tchad : Amers lendemains postélectoraux pour l’opposition

D 5 mars 2011     H 05:45     A     C 0 messages


En acceptant de participer aux élections législatives du 13 février
dernier, les 74 partis de l’opposition Tchadienne avaient assurément eu
tort de penser qu’Idriss DEBY Itno laisserait le peuple s’offrir une
nouvelle et honnête « Assemblée Nationale » à travers un scrutin
transparent.

Las ! Le jour même du vote aura consacré toutes les forfaitures, même les
plus grotesques. Ainsi, en plus des électeurs « nomades » - incroyable
spécificité absolument incongrue qu’on ne voit qu’au Tchad – le pouvoir en
place n’a rien laissé aux vestiaires : multiplicité des bureaux de vote
fictifs, fournées entières d’urnes sorties de nulle part bourrées jusqu’à
la fente, électeurs en possession de plusieurs centaines de cartes
d’électeurs dont la mission était de voter à répétition dans des dizaines
de bureaux de vote le même jour, listes électorales fantasques et sans
aucun rapport avec les bureaux locaux de vote, plusieurs milliers
d’électeurs en possession de cartes d’électeurs mais sans bureau de vote
affichant leur nom, etc… C’est une mascarade électorale.

A l’heure où nous sommes, aucun des 74 partis de l’opposition ayant
participé au scrutin intégralement truqué du 13 Février n’est content. Ils
broient tous du noir.

Il est même certain qu’ils n’attendent que la proclamation des résultats –
qui se fait d’ailleurs curieusement attendre – pour faire pleuvoir un
tsunami de contentieux. Il est évident que le MPS, parti au pouvoir, s’est
organisé - toute honte bue - avec sa goujaterie habituelle pour s’octroyer
une écrasante et scélérate majorité à l’« Assemblée Nationale » sur les
188 sièges ayant été mis en jeu.

C’est pour cela que l’on note une vive et inquiétante tension au Tchad, et
particulièrement à N’djamena, Sarh et dans plusieurs villes de la zone
méridionale du Pays où des manifestations sont prévues contre les fraudes,
dans l’attente de la proclamation des résultats prévus le 27 Février.

Conclusion : l’élection présidentielle suivra certainement le même
sillage. Et l’opposition Tchadienne de se demander - au vu de ce qui
vient de se passer et qui annonce la présidentielle – à quoi cela sert-il
de participer aux élections au Tchad ?

A rien, puisque les sultans, nulle part au monde, n’ont aucun besoin
d’élections.

Pauvre « démocratie » Tchadienne !

Par D.D | Ndjamena-matin

Source : http://www.ndjamena-matin.com

Rechercher

Les plus lus

1.  ALIMENTATION : Réduire la faim, soutenir les femmes agricultrices

2.  Déclaration à propos de la menace du gouvernement britannique de priver d’aide les pays qui violent les droits des personnes LGBTI en Afrique

3.  Angola : Isabel dos Santos, Honour and Lies

4.  Botswana : LABOUR TRANSFORMATION, THE DYNAMICS AND CHALLENGES IN A DEMOCRATIC SOCIETY

5.  La voix des Sahraouis étouffée au cœur de l’Europe


5 articles au hasard

1.  L’Afrique, réserve alimentaire ?

2.  Madagascar : Des « indignés » contestent les pratiques politiques

3.  Burkina Faso : Meurtres et abus commis dans le conflit du Sahel

4.  Constitutional Assembly electoral Law blow to inclusivity in post Revolution Libya

5.  « MADAGASCAR, Grenier de l’Océan Indien » : QUE LES PAYSANS NE DEVIENNENT NI LES OUBLIES NI LES VICTIMES


Les plus populaires

1.  Texte liminaire de la Conférence de presse du mercredi 04 mai 2016 : Des fondements de la rupture d’avec les coalitions Bennoo Siggil Senegal et Bennoo Bokk Yaakaar à la formulation des nouvelles exigences et tâches, ou le temps de l’alternative populaire.

2.  RDC : des conditions de travail « désastreuses » dans les mines de cobalt

3.  Front social : la coordination TLP appelle à manifester le 5 décembre prochain contre la présence des bases étrangères au Niger

4.  L’association SoaMad – Solidaires avec Madagascar – a le plaisir de vous inviter à l’édition 2021 de son SPECTACLE - BAZAR le samedi 4 décembre.

5.  La voix des Sahraouis étouffée au cœur de l’Europe