Vous êtes ici : Accueil » Afrique centrale » Tchad » Tchad : trois syndicalistes et un journaliste inculpés pour une pétition (...)

Tchad : trois syndicalistes et un journaliste inculpés pour une pétition contre le régime

D 16 septembre 2012     H 05:46     A     C 0 messages


Trois syndicalistes tchadiens ont été inculpés lundi pour incitation à la haine et le directeur d’un journal d’opposition est lui poursuivi pour diffamation, après une pétition hostile au régime du président Idriss Deby, a appris l’AFP de sources concordantes.

Le président de l’Union des syndicats du Tchad Michel Barka, son vice-président Younous Mahadjir et son secrétaire général général François Djondang ont été inculpés de « incitation à la haine raciale ». Laissés libres, il comparaîtront le 18 septembre, a indique Me Mahamat Hassan Abakar, un de leurs avocats.

Leur syndicat a lancé récemment une pétition dans laquelle il est écrit : « Tous les Tchadiens subissent la mort dans l’âme : le népotisme, la mauvaise gestion, l’impunité, la cherté de la vie, la paupérisation sans précédent de la population, bref l’arbitraire du pouvoir Deby ».

« Toute la population du Tchad vit dans une précarité absolue. Il manque de l’eau potable, de l’électricité, des médicaments, des produits de première nécessite », ajoute le texte.

« Les Tchadiens signataires de cette pétition disent non et non à l’esclavage au XXIe siècle et non à la privatisation du pays », conclut la pétition.

Jean Claude Nekim, le directeur de la publication de N’Djamena-bihebdo, le plus ancien journal d’opposition, a lui été inculpé pour « diffamation » et également laissé libre. Il comparaîtra aussi le 18 septembre.

« On me reproche d’avoir fait paraître une brève sur la pétition dans le journal. Le ministère public considère que c’est une diffamation », a-t-il expliqué en début d’après-midi avant d’être entendu par le procureur.

A l’appel de l’Union des syndicats du Tchad, les fonctionnaires tchadiens ont entamé le 17 juillet une grève pour réclamer une augmentation de salaires de 115% promise pour janvier 2012 par le gouvernement. En novembre 2011, ce dernier avait promis d’augmenter progressivement les salaires des fonctionnaires dès le début de l’année 2012.

Source : http://www.letchadanthropus-tribune.com

Rechercher

Les plus lus

1.  ALIMENTATION : Réduire la faim, soutenir les femmes agricultrices

2.  Déclaration à propos de la menace du gouvernement britannique de priver d’aide les pays qui violent les droits des personnes LGBTI en Afrique

3.  Angola : Isabel dos Santos, Honour and Lies

4.  Botswana : LABOUR TRANSFORMATION, THE DYNAMICS AND CHALLENGES IN A DEMOCRATIC SOCIETY

5.  La voix des Sahraouis étouffée au cœur de l’Europe


5 articles au hasard

1.  Burkina : le projet de sortie de crise de la CEDEAO reprend les revendications de putschistes

2.  Les armes israéliennes alimentent des atrocités en Afrique

3.  Sénégal : « Nous devons édifier un rapport de force mondial des peuples contre les multinationales »

4.  Fighting for real freedom

5.  Israël. Les expulsions et les transferts « volontaires » de demandeurs d’asile africains sont forcés et illégaux


Les plus populaires

1.  1er MAI 2022 : DECLARATION DE YOONU ASKAN WI / MOUVEMENT POUR L’AUTONOMIE POPULAIRE ET DU FONT POUR UNE REVOLUTION ANTI-IMPERIALISTE, POPULAIRE ET PANAFRICAINE (FRAPP) S’UNIR POUR INTENSIFIER LA LUTTE CONTRE LA VIE CHERE, LE CHOMAGE, LE PIETINEMENT DE LA DIGNITE ET DES DROITS DES TRAVAILLEURS !

2.  Cameroun : l’indécent Biya

3.  Bénin : Non a la privatisation des douanes

4.  Algérie : en défense d’Hocine Benamdour et Mohamed Sadek Akrour - Pour la libération de tous les détenus politiques et d’opinion !

5.  Nigeria:WHAT IS POLITICS ?