Vous êtes ici : Accueil » Afrique de l’Est » Djibouti » Appel de l’Opposition Djiboutienne

Appel de l’Opposition Djiboutienne

manifestons contre le 3ème mandat d’Ismael Omar Guelleh

D 19 juin 2010     H 14:54     A     C 0 messages


La manifestation aura lieu le 26 Juin 2010 de 12 heures à 14 heures devant les locaux de l’Union européenne, 170 Rue de la Loi, Métro : Schuman

Un homme, un pouvoir absolu, telle est la triste réalité de notre pays, la République de Djibouti. Une démocratie impossible, une paix introuvable, une mainmise économique et une misère sociale et culturelle sans précédent, telles en sont les désastreuses conséquences. Plus de 50% des enfants Djiboutiens dans une pauvreté abjecte et privés d’abri (9 enfants sur 10 le sont en milieu rural), deux enfants sur trois privés d’au moins un de leurs droits fondamentaux (abri, eau, éducation, santé), plus de 28% des enfants de moins de 5 ans dans un état de sévère malnutrition, voilà ce qu’écrit le dernier rapport en date de l’UNICEF. Et l’homme responsable de cette situation, le président Ismaël Omar Guelleh, s’apprête à une présidence à vie, c’est-à-dire à la mise à mort définitive de notre pays.

C’est une situation tout simplement inacceptable et donc à combattre de toutes nos forces. A l’intérieur de nos villes, particulièrement dans notre populeuse capitale, nos sœurs et frères bravent la répression et, meeting après meeting, disent NON à cette mise à mort. D’autres sœurs et frères, sans cesse plus nombreux, résistent dans les montagnes. Celles et ceux de la diaspora ne peuvent pas être en reste. Ils doivent plus que jamais relayer et renforcer le NON à la mort et le Oui à la vie qui s’élèvent des profondeurs du pays, comme ils l’ont fait massivement à Paris le 6 mars, devant l’ambassade de Djibouti.

L’heure est plus que jamais à l’action pour consolider et accélérer cette dynamique nationale.

Aussi les forces démocratiques djiboutiennes telles que le MRD, l’UDJ, le FRUD, le FDP et bien d’autres, ainsi que des personnalités comme Mohamed Doubad Waïss, porte-parole de l’intersyndicale UDT/UGTD, et d’autres, appellent-elles leurs concitoyens et leurs amis démocrates à une grande manifestation à Bruxelles.

Le 27 juin 1977, jour de l’Indépendance nationale, le peuple djiboutien a proclamé une République en laquelle il a placé bien d’espoirs. Elle lui a été confisquée par un régime d’un autre âge.
En cette veille du 27 juin 2010, soit trente trois ans après l’Indépendance, dans la capitale européenne,

- dénonçons les violations massives des Droits Humains à Djibouti ;

- martelons au monde que nous refusons la présidence à vie d’Ismael Omar Guelleh,

- exigeons de l’Union Européenne, comme l’ont fait les démocrates européens tel l’Eurodéputé français Stéphane Le FOLL, qu’elle entreprenne des initiatives fortes, pour trouver une solution au conflit armé et pour s’opposer au 3ème mandat.

Ensemble à Bruxelles, le 26 juin 2010.

L’heure est plus que jamais à la mobilisation

Fait à Bruxelles, le 14 juin 2010

Rechercher

Les plus lus

1.  ALIMENTATION : Réduire la faim, soutenir les femmes agricultrices

2.  Déclaration à propos de la menace du gouvernement britannique de priver d’aide les pays qui violent les droits des personnes LGBTI en Afrique

3.  Angola : Isabel dos Santos, Honour and Lies

4.  Botswana : LABOUR TRANSFORMATION, THE DYNAMICS AND CHALLENGES IN A DEMOCRATIC SOCIETY

5.  AFRIQUE AUSTRALE : La lutte contre le trafic d’êtres humains à la traîne derrière les engagements


5 articles au hasard

1.  Djibouti : Compte rendu de la première conférence de presse de la CNDD à Paris

2.  Affaire François Compaoré : Survie se réjouit de la décision de justice en faveur de son extradition et espère qu’elle sera rapidement suivie d’effet

3.  Senegal : Communiqué : Procedure attribution licence 4G

4.  Cameroun. Nécrologie : Abanda Kpama quitte la scène

5.  Lettre du Président Hugo Chavez à l’Afrique


Les plus populaires

1.  Nigeria : Les survivantes de la traite confrontées à la pauvreté et la détresse Les autorités devraient renforcer le soutien à ces femmes au lieu de les maintenir dans des centres d’hébergement

2.  La voix des Sahraouis étouffée au cœur de l’Europe

3.  Djibouti : Protection citoyenne pour Mohamed KADAMY

4.  Sénégal/Tchad : Toujours aucune réparation pour les victimes de Hissène Habré

5.  Éthiopie : Viols, exécutions extrajudiciaires et maisons incendiées lors des opérations de sécurité dans les régions Amhara et Oromia